Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rapport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Harcèlement sur les réseaux sociaux : une ado...

Harcèlement sur les réseaux sociaux : une adolescente se sucide

L’adolescente se serait défenestrée après qu’une vidéo provocante ait été diffusée sur les réseaux sociaux. Le drame s’est déroulé à Stains, en Seine-Saint-Denis. Une enquête confiée à la Sûreté territoriale du département est en cours.

30 Avril 2015 à 16h54 | | 0 avis

Harcèlement sur les réseaux sociaux : une adolescente se sucide

Une vidéo compromettante

La jeune fille n’avait que 14 ans. Pris d’un désespoir profond et d’une honte sans nom elle amis fin à ses jours. Ce cas n’est qu’un parmi tant d’autres des exemples de victimisation qui ont lieu par la faute des réseaux sociaux.

Une source policière raconte que la jeune fille aurait « sauté par la fenêtre de l’appartement de sa grand-mère situé au 4 ème étage ». Sa famille aurait entendu un bruit effroyable et n’ont pu que constater, impuissants, le corps sans vie de l’adolescente.

Selon la police, l’adolescente n’arrivait plus à s’en sortir après qu’elle ait été « exhibée devant une caméra ou avait été filmée à son insu ». Une vidéo qui avait été  « vue par de très nombreuses personnes de son quartier et de son entourage».

Un déferlement de haine sur les réseaux sociaux

Après le décès de l’adolescente, une explosion de message de haine est arrivée avec de nombreux commentaires insultants.

Une autre vidéo, glaçante, a aussi été diffusée sur Twitter. Filmée de nuit depuis la fenêtre d'un immeuble de la cité, elle aurait été tournée juste après la défenestration de l'adolescente. On entend une femme terrifiée pousser des cris, et d'autres personnes hurler : «Que quelqu'un appelle les secours !»

Le corps de la victime a été transporté à l'Institut médico-légal de Paris. Une enquête a été confiée à la Sûreté territoriale de Seine-Saint-Denis. Sur Facebook, une page a été crée pour rendre hommage à la victime.

une autre histoire avec la même cause

 

digiSchool a sélectionné pour vous
Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis