Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rapport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Google fuit la censure chinoise vers Hong-Kong

Google fuit la censure chinoise vers Hong-Kong

Le 22 mars, Google a tapé un grand coup sur la toile de l'auto censure chinoise, révèle le Wall Street Journal. Le moteur de recherche a dit stop à ses pratiques. Il redirige désormais les internautes cherchant des informations sur la version chinoise de Google, vers son site de Hong-Kong. Une menace que faisait planer le géant Internet sur la Chine, après s'être dite victime de hackers chinois. Pékin grogne.

23 Mars 2010 à 10h11 | | 0 avis

Google fuit la censure chinoise vers Hong-Kong

 

Comme un vent de rébellion sur la toile. Le moteur de recherche Google s'attaque à l'auto censure chinoise en transférant ses services chinois vers son site de Hong-Kong. Le but : pouvoir fournir des résultats de recherche non censurés. Google ne renonce pas pour autant à ses activités sur le sol chinois. Pékin s'estime dupé et accuse le moteur de recherche d'avoir "violé ses promesses".

 

Mettre fin à la censure en passant par Hong-Kong

 

Une démarche radicale réorientant l'internaute de google.cn à google.hk. Résultat de pourparlers stériles quant à la gestion d'un service de recherche sans censure de la part du gouvernement chinois. Hong-Kong jouit de son statut d'ex-colonie britannique et d'un régime d'autonomie spécial permettant notamment un accès internet sans contrôle étatique.

 

 

Sur le blog officiel de Google, on explique le pourquoi un tel dispositif : " Le gouvernement chinois a été très clair, tout au long de nos discussions sur le fait que l'autocensure était un préambule légalement non négociable". L'empire du milieu réplique par l'intermédiaire d'un communiqué : Google a "totalement tort" de mettre fin à la censure sur le portail chinois du site.

 

 Google aurait été victime d'attaques de hackers chinois

 

En réalité, cette mesure prise par Google n'est pas une surprise pour Pékin. Le moteru de recherche avait déjà menacé de quitter la Chine en raison d'"attaques puissantes" de hackers décelées sur ses serveurs, dont la trace avait été retrouvée en Chine. Mais malgré ses tensions, le géant Internet n'a pas l'intention d'abandonner toute activité sur le sol chinois. Il compte poursuivre ses travaux de recherche et développement. Et maintenir une présence commerciale.

 

Stéphanie Perrin

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis