Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2018

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

La gestion de l'X examinée de près par le gou...

La gestion de l'X examinée de près par le gouvernement

Suite à la publication du rapport d’un député sur la gestion et la mission de l’Ecole Polytechnique, Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense, a décidé de lancer une commission interministérielle sur l’X.

Publié le 23 Octobre 2014 à 17h56 | | 0 avis

La gestion de l'X examinée de près par le gouvernement

C’est ce jeudi matin que Jean-Yves Le Drian a décidé d’annoncer à l’Assemblée Nationale le lancement de cette commission. « Je vais demander au Premier ministre la création d’une commission afin de répondre à chacun des points que vous avez soulevés » a ainsi indiqué le ministre au député auteur du rapport, François Cornut Gentille.

La réforme de la pantoufle grâce à Le Drian

L’X, c’est le surnom que l’on donne couramment à cette prestigieuse école qu’est Polytechnique, est beaucoup mise en question ces derniers temps. En cause : sa gestion, ses liens avec son autorité de tutelle, la question de la pantoufle.

La pantoufle dans le jargon de l’X c’est le fait que les élèves se dirigent vers les entreprises privées plutôt que de rester au service de l’Etat. Or, si les étudiants restés au service de l’Etat bénéficient d’un remboursement de leur scolarité, ce n’était pas le cas jusqu’alors pour les autres. Le Drian souhaite donc rétablir ces remboursements afin de permettre à tous les étudiants d’accéder à cette école avec une obligation de servir l’Etat pendant dix ans. Si les diplômés n’effectuent pas ces dix années de service ils devront alors verser 21 000€ pour ceux qui ont intégré les Mines et les Ponts et 31 000€ pour les autres.

Mais en plus de la question persistante de la pantoufle, il reste également quelques autres problématiques à régler selon François Cornut Gentille.

 

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis