aide les jeunes à réussir leurs examens et leur orientation

 

Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rapport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Suspendue après avoir évoqué un sujet du Bac...

Suspendue après avoir évoqué un sujet du Bac 2012

Depuis l'histoire des fuites au Bac 2011, il semblerait que plus aucune erreur du même genre ne soit tolérée. C'est notamment le cas de ce professeur, enseignante dans un lycée de Pau, qui s'est vue suspendre de ses fonctions après avoir évoqué dans un mail le contenu des épreuves qu'elle était amenée à corriger.

03 Janvier 2012 à 11h41 | | 8 avis

Suspendue après avoir évoqué un sujet du Bac 2012

Cette prof, dénoncée par un de ses collègues, attend aujourd'hui de passer en conseil de discipline pour faute professionnelle. Il semblerait que cette année, aucun dérapage ne soit toléré au niveau du bac, pour éviter le scandale des fuites du bac S de l'année dernière.

Bac 2012 : prévenir plutôt que guérir

Suspendue pour avoir évoqué les sujets

Il semblerait que l'histoire des fuites au bac 2011 ait servie de leçon. Comme beaucoup de ses collègues, il a été demandé à une enseignante d'un lycée de Pau de tester les sujets du bac 2012, afin de vérifier qu'aucune erreur de fond ou de forme ne se soit glissée dans les sujets.

Quelques jours plus tard, cette enseignante aurait abordé les sujets qu'elle était censée corriger dans un courrier électronique adressé à ses collègues. Seuls les sujets en eux-même auraient été évoqués, mais ni les intitulés ni la teneur des exercices.

Immédiatement, un de ses collègues l'aurait dénoncée. Le rectorat des Pyrénées-Atlantiques s'est saisi de l'affaire, et l'histoire a eu la fin que nous connaissons.


Une faute assurément professionnelle

Une fois mise au courant de la gravité de sa faute, l'enseignante a immédiatement essayé d'effacer les messages mis en cause, mais sans succès. Elle a donc été suspendue de l'exercice de ses fonctions, en attendant de passer prochainement devant le conseil de discipline.

D'ors et déjà, le rectorat parle de faute professionnelle. Il fait également parti du devoir d'enseignant de vérifier les sujets du baccalauréat, et aucune information ne doit filtrer, même vers ses propres collègues. 

Evidemment, la matière concernée par cette affaire n'a pas été divulguée dans les médias. 

Les avis sur cet article
sabined

20 / 20

Même si elle aurait donné le sujet à ses collègues tant que tout reste pour les professeurs
Par

sabined

- le 29 Décembre 23h13
jerem64

20 / 20

C'est beaucoup de bruits pour pas grand chose,elle n'a pas donné le sujet, elle l'a juste évoqué.
Par

jerem64

- le 29 Décembre 23h11
Plus de commentaires
Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis