Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rapport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Au cœur des tests de sélection de l'école "42"

Au cœur des tests de sélection de l'école "42"

Sur rue89.com, Chloé raconte comment elle a passé les tests permettant d'intégrer l'école de Xavier Niel "42" sans vraiment y croire. Elle jette un regard critique sur cette expérience...

31 Mai 2013 à 15h12 | | 0 avis

Au cœur des tests de sélection de l'école

20 000 candidats admissibles

"J’ai passé les tests par curiosité : je voulais voir ce qu’une école qui se présente comme celle qui donnera naissance aux futurs Jobs et Zuckerberg attend comme compétences." raconte Chloé sur le site rue89.com. Après un diplôme en histoire de l'Art suivi de quelques petits jobs, la jeune femme est au chômage depuis plusieurs mois. Elle en a donc profité pour apprendre les bases de HTML et de CSS, nécessaires à la conception d'un site Internet. 

Elle explique avoir passé la première épreuve - les tests en ligne disponibles sur www.42.fr - sans grande conviction "un matin brumeux, munie d’un bol de café et d’une bouteille d’eau pétillante". Après une première salve de questions de logique et de culture générale ou geek ("connaître des anecdotes sur la saga Star Wars"), elle doit se soumettre à une épreuve divisée en 5 évaluations, allant d'une dizaine de minutes à 4 heures. Elle finit par se lasser et abandonne l'exercice, en prenant bien soin de laisser la minuterie tourner.

Pensant avoir échoué, elle est particulièrement surprise lorsqu'elle reçoit un mail quelques jours plus tard, lui indiquant qu'elle est admissible. Elle se rend alors à la réunion d'informations au siège de Free, où une centaine d'autres candidats patiente. Elle apprend qu'ils sont 20 000 à avoir terminé les épreuves sur les 50 000 participants. La réunion débute alors avec Kwame Yamgnane, l’un des initiateurs de "42"  comme maître de cérémonie.


70 à 90 heures de travail par semaine

Elle a enfin l'occasion d'en apprendre plus sur cette école innovante dont tout le monde parle ces derniers mois. "Sur l’écran derrière Yamgnane s’affiche en grand caractères : « I <3 P2P » (I love peer-to-peer). Le peer-to-peer est avant tout le principe de base d’Internet. Chaque internaute est à la fois émetteur et récepteur. C’est le principe de l’école : les travaux s’effectueront en groupe et sans hiérarchie." explique Kwame Yamgnane. Plus précisément, "42" est une formation par les élèves. Ils se noteront entre eux et seront ensuite jugés sur leur capacité à noter. De plus, "Les élèves devront plancher sur des questions qu’ils n’ont jamais étudiées. C’est le contraire de l’école" explique-t-il. Le but est de pousser les étudiants à partir de rien pour faire marcher leur imagination et leur créativité, et de débattre de leurs idées entre eux. 

Yamgnane développe ensuite les qualités requises pour intégrer cette école d'un nouveau genre : "ne pas être fêlé", travailler en équipe et savoir faire face à l'inconnu. Mais, surtout, il faut ne pas avoir de vie sociale, et ne pas avoir besoin d'argent non plus. En effet, Chloé remarque qu'il ne faut pas "avoir peur de travailler 70 à 90 heures par semaine. Le dimanche n’existe plus. Pas plus que les vacances. Dans ma tête le calcul est vite fait : pour étudier à « 42 », il faut, soit être rentier, soit être soutenu financièrement par ses parents.". 

Si on promet aux candidats un taux de chômage de 0 à la sortie, Chloé n'est pas convaincue, et elle n'est pas la seule. Car  en plus de créer, comme elle le dit, "une communauté de geeks blafards, vivant en autarcie les uns sur les autres, branchés 24/24 aux écrans de leurs ordinateurs et ne voyant jamais la lumière du jour.", l'école "42" ne délivre aucun diplôme au terme de cette formation de 3 ans, mais un certificat

Finalement, Chloé n'ira pas plus loin et ne passera pas l'étape de la "piscine", qui consiste à rester un mois en conditions réelles. Ecole gratuite ou non, elle explique sur rue89.com qu'elle ne peut pas se permettre de vivre 3 ans à Paris sans avoir la possibilité de travailler pour subvenir à ses besoins. Et elle ne sera sans doute pas la seule. 

 

>> Lire l'intégralité de l'article sur rue89.com

 

You have an error in your SQL syntax; check the manual that corresponds to your MySQL server version for the right syntax to use near '42"") AS score , C.slug AS subCategory_slug, CP.slug AS catego' at line 1