aide les jeunes à réussir leurs examens et leur orientation

 

Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rapport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Eurockéennes 2012 : retour sur une édition r...

Eurockéennes 2012 : retour sur une édition réussie

La 24ème édition des Eurockéennes de Belfort a eu lieu du 29 juin au 1er Juillet 2012. Avec une fréquentation record de 100 000 visiteurs, le festival a fait le plein durant les trois jours. La presqu'île du Malsaucy est devenue un véritable Ring Rock

03 Juillet 2012 à 16h58 | | 0 avis

Eurockéennes 2012 : retour sur une édition réussie

MediaEtudiant.fr était présent durant l'événement et vous propose un bilan de cette édition jour par jour.

 

Jeudi 28 juin 2012 : un camping de 15 000 personnes

Pour la première fois de son existence, le camping officiel des Eurockéennes ouvrait la veille du festival. Ce changement a permis d'accueillir plus facilement les 15 000 personnes venues camper sur l'aérodrome de Belfort.

Dans les allées, la bonne humeur se ressent sur tous les visages. C'est les vacances et on va en profiter au maximum. Durant toute la nuit, les festivaliers se rencontrent et partagent leurs avis sur la programmation.

 


Vendredi 29 juin 2012 : du soleil et du talent

Pour inaugurer ce festival, il fallait à tout prix commencer par Hanni El Khatib. Avec son garage rock, il a surpris autant que les Hank Williams III sur la scène de la plage. Il est vrai que du country métal, c'est peu banal.

Pendant ce temps, Gentleman impressionna par sa capacité à emmener la foule. Le public partit ensuite vers le concert d'Amadou et Mariam. Une apparition était en effet très attendue, celle de Bertrant Cantat. Le rendez-vous n'est pas manqué, puisque l'ex-chanteur de Noir Désir a convaincu la presse comme les festivaliers.

Pour sa quatrième participation aux Eurockéennes, le groupe Dionysos a fait sensation. Un grand bravo au chanteur Mathieu Malzieu pour son effort sur-humain : il a en effet traversé tout le public en slam (au dessus du public) jusqu'à la régie. Un trajet aller-retour qui l'a poussé au bord de l'épuisement puisqu'il a du se reposer quelques minutes en loge. Avant un retour impressionnant.

The Kooks et Hubert-Félix Thiéfaine n'ont pas déçu. Chacun dans leurs styles, ils ont réussi à charmer le public. Il fallait ensuite absolument admirer le show gigantesque des C2C. Ces 4 DJs réussissent à emmener toute la foule dans un univers d'électro-swing particulièrement bien maitrisé. Le live de Shaka Ponk a clôturé cette journée en beauté.


Samedi 30 juin 2012 : un orage et de la déception

C'est sous un beau soleil et avec François & the Atlas Mountains que cette journée a commencé pour nous. Sur la scène de la plage, Django Django a par la suite littéralement fait danser tout le public. Plus brutal, Thee Oh Sees s'est aussi fait remarqué.

Un des grands événements de la journée, c'était la plage à Pedro Winter. Le célèbre producteur s'était entouré de cinq artistes électros, à commencer par les très bons Electric Guest.

Devant 15000 personnes, c'est ensuite Kavinsky qui a impressionné. Le DJ s'est fait connaître du grand public cette année grâce à Nightcall, présent sur la BO du film Drive. Seulement l'artiste n'a pas pu finir son set. La cause : un puissant orage qui dura dans un premier temps une dizaine de minutes. Une seconde averse fût alors encore plus violente.

Sous la pluie, des milliers de festivaliers se sont dirigés vers la sortie. Pourtant, le show n'était pas fini. Après une demi-heure d'attente, la tête d'affiche de l'année était enfin présente sur la grande scène. Pendant deux heures, The Cure a survolé tous les autres artistes. Un live plein d'émotion et de tubes qui va marquer l'histoire du festival.

Malgré l'arrêt de la pluie, la plage à Pedro n'a pas repris. Kindness, Busy P et SebastiAn n'ont donc pas pu s'illustrer, une véritable déception. Pour se consoler, les festivaliers ont pu admirer le live de Justice. Le duo électro français n'a rien perdu de sa classe.


Dimanche 1er juillet 2012 : de la boue et de la nostalgie

Il ne valait mieux pas avoir de belles affaires sur le site du Malsaucy, complètement envahie par la boue. Cela est vite oublié puisque 1995, Refused et les Alabama Shakes ont relancé la motivation dans la foule. Lana Del Rey a ensuite pu prendre un bain de foule pour se mettre dans l'ambiance.

La fin de soirée était très attendue. Tout d'abord, Jack White n'a rien perdu de sa classe. L'ex-chanteur des White Stripes a d'ailleurs fini son show avec Seven Nation Army, un tube internationalement connu. Les rappeurs Orelsan et Cypress Hill se sont ensuite parfaitement intégrés dans le Ring Rock des Eurockéennes. Une diversité qui fait vraiment du bien.

Pour finir cette journée et le festival, la Cie Transe Express a fait rêver tous ceux qui ont encore des yeux d'enfants. Un spectacle grandiose pour finir cette édition.

 

Malgré le temps plutôt défavorable, cette édition est un véritable succès. Sans une multitude de grandes têtes d'affiches, la programmation a tout de même séduit 100 000 personnes. Une seule chose à dire : à l'année prochaine !

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis