Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rapport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Des étudiants veulent sauver les platanes du c...

Des étudiants veulent sauver les platanes du canal du midi

Des étudiants de l'Insa de Toulouse ont créé l'association iGEM et, grâce à leur programme Subti'Tree, ils espèrent sauver les platanes du canal du midi. Le chancre coloré les menace, ils ont donc décidé d'agir.

19 Aout 2014 à 11h15 | | 0 avis

Des étudiants veulent sauver les platanes du canal du midi

Objectif : sauver les platanes

Des étudiants en microbiologie de l'Insa (Institut National des Sciences Appliquées) de Toulouse ont créé l'association iGEM Toulouse 2014. L'Indépendant décrypte leur programme Subti'Tree qui a pour but de développer une bactérie qui servirait à tuer le champignon responsable de la maladie du chancre coloré qui menace les platanes du canal du midi.

Cette bactérie est déjà présente dans les platanes, il suffirait de l'optimiser et de la développer pour qu'elle s'attaque au champignon. Le programme respecte entièrement les normes environnementales.


Une subvention de 12 000 euros

Les étudiants ont déjà reçu une première subvention de 12 000€ de la part de Voies Navigables de France (VNF) pour les aider à mener à bien leur projet. En effet, 42 000 platanes sont menacés par cette maladie le long du canal du midi, et des campagnes d'abattage ont déjà été engagées pour stopper la progression du chancre coloré. En outre, les étudiants présenteront aussi leur programme Subti'Tree en novembre à Boston à l'occasion d'un concours international

En 2016, une nouvelle expérimentation est prévue et le Cetev de Toulouse, le ministère de l'Agriculture, VNF et les collectivités territoriales retirent déjà des réponses des recherches des étudiants. Leur travail pourrait contribuer à apporter de nouvelles solutions contre cette maladie et pourrait bien aider à sauver les platanes du canal du midi.

Chloé Lucas

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis