Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2018

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

La gratuité des prépas sera laissée "à l'in...

La gratuité des prépas sera laissée "à l'initiative des partenaires"

Dans l’optique des réformes de l’enseignement supérieur, Geneviève Fioraso, ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche envisage la création d’une trentaine de grands ensembles universitaire et, ainsi, un rapprochement entre universités et classes prépas. C'est ce que nous révèle un article du Nouvel Obs.

21 Janvier 2013 à 15h14 | | 0 avis

La gratuité des prépas sera laissée

Mise à jour du 21 janvier 2013 : Les frais d'inscription, pas obligatoires

Suite aux inquiétudes générées par les déclarations du député Jean-Yves Le Déaut, la Ministre de l'Enseignement Supérieur a tenu à indiquer que le paiement des droits de scolarité ne serait pas obligatoire. Les responsables des classes prépas et les futurs étudiants peuvent donc se rassurer.

Dans un communiqué, Geneviève Fioraso a expliqué que cette décision de faire payer ou non ces frais restera au choix des partenaires, "dans le cadre des conventions qui associeront les classes préparatoires et les universités".  


« Mutualiser les demandes et les propositions »

Article initialement publié le 16 janvier 2013 - En créant une trentaine de nouveaux ensembles universitaires, Geneviève Fioraso souhaite obtenir « un interlocuteur par site qui mutualisera l’ensemble des demandes et des propositions ». Ces ensembles, qui succèderont aux Pôles de recherche et d’enseignement supérieur (PRES), disposeront d’ « une totale liberté », la ministre évoquant des fusions et des fédérations pour que les différents sites aient « une vision stratégique commune ».


Obligation de s’inscrire à la fac

La ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche souhaite également « rattacher les classes préparatoires à ces grands regroupements ». Ainsi, si la réforme passe, les étudiants en classes prépas devront être inscrits à l’université. Le but serait de créer des ponts avec la recherche, actuellement coupée de ces très bons élèves.
Là où cela coince, c'est que cette réforme laisse entendre que les étudiants devront de payer des frais d'inscription, alors que les classes préparatoires publiques sont actuellement gratuites. Cette proposition n'est donc pas très bien accueillie. 

D’autres réformes sont également envisagées par la ministre :

  • La parité dans les conseils d’administration
  • La participation de personnalités qualifiées à l’élection des présidents d’universités
  • Reconnaissance du doctorat pour l’accession à la fonction publique
  • Chaque fac aura un vice-président chargé du numérique
  • Priorité aux bacheliers professionnels et technologiques en STS et DUT, sans quota

C’est fin février-début mars que le projet de loi passera en Conseil des Ministres.

 

Crédit photo: © Antonio Gravante 

You have an error in your SQL syntax; check the manual that corresponds to your MySQL server version for the right syntax to use near 'à l'initiative des partenaires"") AS score , C.slug AS subCat' at line 1