Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rapport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Etudiants en médecine : devenez boursier

Etudiants en médecine : devenez boursier

Ce n’est plus à démontrer, si dans les grandes villes la concurrence est rude, plusieurs zones plus reculées peinent à faire venir des médecins pourtant indispensables même en milieu rural.

11 Juillet 2011 à 14h52 | | 0 avis

Etudiants en médecine : devenez boursier

L’allier n’échappe pas à cette règle et c’est grâce à une campagne marketing soutenue par une offre de bourses aux étudiants en médecine que le conseil général compte trouver des médecins.

Des bourses de 8400 à 18000 euros l’année pour les étudiants en médecine

Le conseil général propose donc des bourses aux étudiants souhaitant s’installer dans une commune de l’allier. Celles-ci sont de 8 400 euros pour la première année de troisième cycle de médecine générale soit 700 euros par mois, de 12 000 euros pour la deuxième année soit 1 000 euros par mois et de 18 000 euros pour la dernière année soit 1 500 euros par mois.

Il y a là de quoi motiver des étudiants, surtout si l’on considère que cette campagne de motivation s’accompagne d’une forte assistance à l’installation (locaux, logement…).


Profession médecin en milieu rural : de moins en moins d’intéressés

Cette campagne originale vient combler la démotivation des médecins déjà installés.

De plus en plus de villages reculés vont par ailleurs carrément recruter des médecins à l’étranger, notamment en Roumanie par pénurie de médecins français.

Cette nouvelle  campagne obligera les étudiants engagés à venir pratiquer la médecine en milieu rural pour un minimum de 6 ans, de quoi permettre au conseil général de ne plus se retrouver en manque de médecin, et peut-être même d’éveiller des passions quand à un très beau métier : médecin de campagne.

Nous souhaitons donc bonne chance au conseil général de l'Allier pour cette campagne qui a déjà attiré 7 étudiants en 3e cycle de médecine. L'importance de la bourse et les moyens mis en place sur place pour les accueillir dans de bonnes conditions auront suffit à convaincre ces futurs médecins à venir pratiquer dans un endroit qui a besoin de leur savoir faire.

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis