Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rapport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Etre victime de vol lorsque l'on est étudiant

Etre victime de vol lorsque l'on est étudiant

Loïc habite dans une petite ville à proximité de Marseille, dans le sud de la France. A la sortie de son boulot, il s’est fait volé son portefeuille directement dans sa poche. Éreinté par sa journée et stressé par la quantité de travail qu’il avait à faire, il a été particulièrement affecté de ce vol.

30 Mai 2011 à 09h56 | | 0 avis

Etre victime de vol lorsque l'on est étudiant

Il s’est senti trahi, humilié et surtout dégouté que des personnes puissent commettre de tels actes. Mais la véritable question qui en ressort est la suivante : les étudiants sont-ils une cible plus facile ? Voici son témoignage.

Peux-tu nous raconter le méfait dont tu as été victime ?

En rentrant du boulot je me suis arrêté boire un verre avec une copine que j’ai rencontré au passage. À ce moment là, je venais de descendre du bus. À la gare, je venais de recharger ma carte de bus et pour cela j’avais donc sorti ma carte bleue qui était dans mon portefeuille. Je suis absolument certain d’avoir rangé toutes mes cartes à l’intérieur et que je l’ai remis dans ma poche arrière de mon jean comme tous les jours. Au moment de payer l’addition au café, je me suis rendu compte que je n’avais plus mon portefeuille.


Quelles ont été tes réactions ?

J’ai d’abord eu très peur. Je me suis senti « violé » mais surtout offensé. On se sent souvent infaillible, comme si jamais rien ne pouvait nous arriver et on est toujours persuadé que les mauvaises rencontres sont réservées aux autres. Mais là, je me suis senti très bête. La thèse de la perte m’a évidemment effleuré l’esprit. J’étais persuadé de l’avoir perdu dans le bus. Et puis, en réfléchissant bien, je me suis rendu compte que cela était absolument impossible. De plus, à l’entrée comme à la sortie du bus, il y avait plein de monde qui se bousculait.

Coincé au milieu de la foule, j’imagine que cela a été plutôt facile pour le voleur de tirer mon portefeuille de ma poche. En effet, bousculé à droite et à gauche, je ne me suis rendu compte de rien et c’est un peu logique. Mais c’est pour cela que je m’en suis beaucoup voulu. Et puis zut, je venais de passer une très mauvaise journée ; je n’avais pas besoin de ça en plus. Je voulais simplement rentrer m’allonger et me reposer.

Quelles ont été les suites de cette histoire ?

Le premier réflexe fut celui de faire opposition à ma carte bleue. Bien heureusement, car j’ai reçu, le lendemain, un avis de ma banque m’avertissant qu’une commande de vêtements de grande marque avait été faite la veille dans la soirée et elle me demandait de confirmer (ou non) le paiement.

J’ai eu chaud car les montants étaient incroyablement élevés. Ensuite, repos impossible évidemment car le parcours du combattant a commencé ; même s’il était tard, je me suis rendu au commissariat central pour faire une déposition, déclaration de vol etc.

Il y avait tout à l’intérieur de mon portefeuille : carte bleue, carte vitale, carte d’identité, carte de bus, carte étudiante etc. Ils m’ont donné un papier attestant du vol et permettant de prouver mon identité en cas de contrôle. Puis j’ai fait suivre un double de la déclaration à la banque, à la mutuelle et à la mairie. En bref, c’est une longue galère de plusieurs jours voir même de  plusieurs semaines à venir que j’aurais bien volontiers évité.


Des conseils aux étudiants ?

Il faut savoir qu’il est possible de faire opposition de sa carte bancaire dans n’importe quelle banque. Les cartes fonctionnent en réseaux et le CIC peut vous faire annuler votre carte même si vous êtes au Crédit Agricole par exemple.

Il vous faut donc vous rendre le plus vite possible dans la banque la plus proche et faire une déclaration de vol. Il faut que cette déposition soit faite le plus tôt possible une fois le vol commis et donc une fois que vous vous en serez rendu compte car sinon cela ne paraitra pas très crédible. Le conseil que je pourrais donner, c’est de répartir les cartes, l’argent, etc.

Dans des endroits distincts et d’avoir par exemple, un portemonnaie, un porte-carte etc. car cela évitera, en cas de vol, d’avoir absolument tout à refaire comme c’est mon cas. Enfin, ne devenez pas parano car on a tendance à le devenir très vite.


Les étudiants : une proie facile mais un quotidien difficile.  

Il est vrai que vous-mêmes, étudiants, devez connaître ou bien avoir déjà été victime vous-mêmes, une ou plusieurs fois, de ce genre d’actes criminels. En tant qu’étudiant justement, il est souvent plus difficile de garder la tête haute et de faire face à ces situations. Parfois cela provoque des soucis financiers. Parfois des soucis de confiance.

Souvent soumis au stress, aux problèmes d’argents etc. les étudiants ne demandent qu’à être tranquille. Cependant, ces problèmes de criminalité sont le quotidien des villes et villages du monde entier et parfois, les conséquences peuvent être terribles. Ça n’arrive pas qu’aux autres comme on le pense souvent alors il faut véritablement faire très attention. 

 

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis