aide les jeunes à réussir leurs examens et leur orientation

 

Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rapport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Un étudiant invente un gel pour stopper les h...

Un étudiant invente un gel pour stopper les hémorragies

Un étudiant de seulement 20 ans a mis au point un gel qui permet d'arrêter en quelques secondes les hémorragies. Pour développer ce produit, il a fondé une start-up, qui devrait bientôt le commercialiser.

03 Décembre 2014 à 14h32 | | 0 avis

Un étudiant invente un gel pour stopper les hémorragies

Ce gel stoppe presque immédiatement les hémorragies

On est en train d’assister à une petite révolution en matière des pratiques de soins des hémorragies. La personne qui en est à l’origine, un étudiant de seulement 20 ans. Joel Landolina est étudiant en ingénierie biomédicale et en biomatériaux à l’Université de New York. Il a développé un produit sous forme de gel capable de stopper en quelques secondes, aussi bien les petites que les grosses hémorragies.

Ce gel nommé « Vetigel » risque une fois les phases de test, d’être un véritable produit phare de la trousse à pharmacie. « Il n’y a actuellement aucun moyen de stopper rapidement les saignements en dehors de la réalisation d’un point de compression sur la blessure » a expliqué l’étudiant au New York post, interrogé sur la genèse du  projet.

Ce gel est à base de plymères végétaux

Les résultats de ce gel, testé tout d’abord sur des rats  et ensuite sur des porcs, sont étonnants. Pouvant arrêter les saignements aussi bien internes qu’externes, cette lotion s’applique localement. Une fois le gel appliqué, des polymères végétaux stimulent la création de la fibrine, protéine qui permet la coagulation du sang. Le nom de la plante utilisée a bien sûr été tenu secret.

Il a fondé une start-up pour commercialiser son invention

Pour commercialiser ce gel, l’étudiant a fondé une start-up nommée « Suneris » où avec ses collègues ils continuent de développer et de tester son produit. Les résultats étant concluants, il espère pouvoir bientôt le commercialiser afin qu’il puisse être utilisé par tous et sauver des vies. "Notre objectif est de voir VetiGel dans chaque ambulance, dans la ceinture de chaque soldat, et dans le sac de chaque maman", a déclaré ce jeune homme très ambitieux à Bloomberg News. 

Et si le produit intéresse l’armée américaine, il est pour l’instant « commercialisé essentiellement pour les vétérinaires ».

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis