Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rapport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

L'autonomie des universités concernerait 24 é...

L'autonomie des universités concernerait 24 établissements

26 Aout 2010 à 11h00 | | 0 avis

L'autonomie des universités concernerait 24 établissements

Au 1er Janvier 2011, 24 nouvelles universités passeront à l’autonomie. MediaEtudiant.fr vous donne la liste des établissements concernés et les informations pour comprendre ce qui va changer.

 


 

90% des universités autonomes en 2011, 100% en 2012

Au total, ce seront 75 universités sur 83 qui seront concernées début 2011, accueillant plus d’1,3 million d’étudiants et pesant 7 milliards d’euros.

La loi libertés et responsabilités des universités (LRU) du 10 août 2007 prévoit le passage de toutes les universités françaises à l’horizon 2012.

Les 24 établissements dont le statut change début 2011 :

Amiens, Arras, Bordeaux 3, Bordeaux 4, Caen, Chambéry, Evry, Grenoble 2, Le Havre, Le Mans, Lille 1, Nancy 2, Nîmes, Nouvelle-Calédonie, Orléans, Paris 1, Paris 3, Paris 4, Paris 9, Perpignan, Reims, Réunion, Rouen, Toulouse 2.

A ces universités, s'ajoutent 7 établissements :

Ecole normale supérieure de Cachan, Ecole nationale supérieure d'ingénieurs de Bourges, Ecole nationale supérieure de chimie de Montpellier, Ecole centrale de Nantes, Ecole nationale d'ingénieurs de Tarbes, Institut national des sciences appliquées de Rouen, Chimie Paris Tech.

 

salle de classe


Autonomie des universités : qu’est ce que ça change ?

Avec la loi LRU, les universités acquiérent une plus grande marge de manoeuvre dans leur politique d'enseignement et plus de responsabilités.

Elles ont notamment de nouvelles capacités d'initiative de nouveaux outils pour mener leur propre politique de formation et de recherche.

Nouveauté également, ce sont elles qui gèrent leurs ressources humaines et la masse salariale qui va avec.

C’est pourquoi la mesure s’accompagne d’une hausse de leur budget (nouvelles dépenses donc nouvelles ressources).

Chacune d'entre elles sera évaluée sur la qualité de sa production scientifique et sur sa capacité à faire réussir et à insérer ses étudiants.

On peut y voir un système permettant aux facultés d'innover et de créer de la valeur ajouté, même si cela suscite la crainte de voir des inégalités se créer (et se creuser) entre les établissements.

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis