aide les jeunes à réussir leurs examens et leur orientation

 

Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rapport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Une étude sur les étudiants en culture et com...

Une étude sur les étudiants en culture et communication

L’étude réalisée par le Département des Etudes et de la Prospective et des Statistiques (DEPS) et publiée sur le site internet du ministère de la Culture et de la Communication dévoile les statistiques pour l’année 2009 des formations culturelles et artistiques en France. Quel est le profil type des 155 000 étudiants concernés ? Quels sont les cursus privilégiés ? Pour quels métiers ?

02 Aout 2011 à 15h16 | | 0 avis

Une étude sur les étudiants en culture et communication

Formations culturelles et artistiques : le résumé de l'étude

On peut déjà, grâce à cette étude, recenser 154 800 étudiants inscrits dans une formation artistique, culturelle, ou en communication en France à l’année 2009.

Autrement dit, ces étudiants représentent 6,7% de la population étudiante totale (2 316 103 étudiants) et ont vu leur nombre augmenter de 2% dans les filières artistiques et culturelles et de +58,4% d’étudiants entre 1999 et 2009 dans les formations en communication. Sur ces 154 800 étudiants, 42 000 suivent une formation en communication et 15 500 d’entre eux ont reçu leur diplôme en 2010 contre  27 500 pour les diplômes artistique ou culturel.

Trois enseignements principaux sont à tirer de cette étude :

Plus d’un tiers des étudiants sont inscrits à l’Université : n’en déplaise aux nombreuses écoles de communication qui fleurissent un peu partout en France, les étudiants choisissent en majorité une des 62 universités qui proposent des cursus artistiques et culturels. Les cursus les plus choisis restent ceux des sections de techniciens supérieurs ou assimilés (classes de mise à niveau, diplômes des métiers d’art et diplômes supérieurs en arts appliqués).

Davantage de filles et de bacheliers littéraires : les formations d’Arts et de Culture contiennent 61,8% de femmes en 2009 contre 65,8% pour les formations en communication.  Et sur les 39 000 étudiants qui commencent une formation artistique en 2009, 32,6% viennent d’un bac L contre 25,4% pour le bac S et 14,6% pour le bac ES.

Plus d’un tiers des étudiants sont à Paris : un sentiment commun qui se vérifie entre ceux qui affirment que « tout se trouve à Paris ». Ils sont 34,2% à y suivre leurs cours et ce phénomène semble concerner la seule ville de Paris et non les villes étudiantes franciliennes comme Créteil ou Versailles. Plus d’un étudiant sur cinq est donc à Paris ; viennent ensuite Lyon, Créteil, Bordeaux et Versailles.

 


Les formations et métiers de la culture et de la communication

Les témoignages d’étudiants en communication faisaient déjà écho à ce portrait des étudiants des filières culturelles et de communication.

Même si les palmarès des masters culture et des masters communication poussent comme des champignons, les étudiants voient les impératifs qui émergeront dans leur recherche d’emploi. Pour beaucoup, un travail de qualité ne pourra donc être trouvé qu’à Paris, et pour d’autres, les cursus des écoles de culture n’auront pas grand intérêt.

Les cursus de licence et de doctorat sont davantage représentés ici que dans les autres formations universitaires.

Cette étude démontre également l’engouement grandissant et récent pour les formations aux métiers de la communication. Manifestant un intérêt pour la pub ou le marketing visuel, près de 8 étudiants en communication sur 10 sont inscrits dans un cursus universitaire dont près d’un quart dans un IUT et DUT communication.

Quant aux métiers et secteurs envisageables, ils concernent la culture au sens large, et les domaines de la communication visuelle, du marketing, du cinéma, de la musique avec des recrutements de niveau post-bac à bac + 5 ; même si le niveau moyen de recrutement a tendance à s’élever vers un bac + 3 minimum.


Pour aller plus loin

Pour tous ceux intéressés par les filières artistiques et culturelles, le DEPS a publié en même temps deux autres études : l’une portant sur l’activité des intermédiaires dans les domaines de l’édition littéraire, du cinéma, de la photographie publicitaire, de la musique classique et des musiques actuelles ; et l’autre sur une typologie inédite des salariés intervenant dans le spectacle.

Elles sont également disponibles sur le site du ministère de la Culture.

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis