Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rapport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Etude : les étudiants français, frileux face ...

Etude : les étudiants français, frileux face à la création d'entreprise

Le groupe Didaxis s'est penché sur la question de la création d'entreprise par les étudiants français. Il en ressort que si beaucoup d'étudiants songent à monter leur propre boîte, peu sautent le pas... MediaEtudiant.fr vous présente cette étude. 

07 Aout 2012 à 13h54 | | 0 avis

Etude : les étudiants français, frileux face à la création d'entreprise

Refroidis par la crise

Le groupe Didaxis, cabinet "conseil en prestations intellectuelles de haut niveau en France et à l'International", a étudié le rapport des étudiants français avec la création d'entreprise. Il en ressort que près d'un jeune diplômé de grande école sur 2 (48%) songe à créer sa société un jour. Pourtant, moins d'1% d'entre eux franchit le pas.

La principale cause ? La crise ! En effet, 80% ont déclaré que le contexte économique ne se prête pas à la création d'entreprise. Loin derrière arrive "Je n'ai pas d'idée" avec 9% des réponses. L'influence de leurs proches a également un poids important dans cette décision. En effet, 88% des sondés ont expliqué avoir renoncé à créer une entreprise car leur entourage les en a dissuadé. 


Peu soutenus par les politiques ?

76% des sondés reprochent également aux pouvoirs politiques français de ne pas les soutenir suffisamment. Seuls 21% pensent qu'ils font leur maximum.

Près d'un étudiant sur 2 (49%) considère que la France n'a pas un environnement fiscal suffisamment incitatif, et 23% des sondés sont prêts à s'expatrier pour pouvoir monter leur société. 

Toutefois, cette situation n'est pas irrémédiable puisque 75% des personnes interrogées seraient prêtes à franchir le cap si la France prenait des mesures pour permettre aux jeunes entrepreneurs de se lancer sans prendre de risques. 

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis