En ce moment :

Préparez votre séjour à l'étranger : pensez à votre assurance santé !

 

Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Être fonctionnaire : définition, catégories ...

Être fonctionnaire : définition, catégories et avantages

La fonction publique attire chaque année de nombreux candidats dont vous faites peut-être partie. Que signifie fonction publique ? Quels concours existent-ils pour devenir fonctionnaire ?

28 Mars 2017 à 15h03 | | 2 avis

Être fonctionnaire : définition, catégories et avantages

Qu'est-ce qu'un fonctionnaire ?

Par abus de langage nous avons l'habitude de dire qu'une personne travaillant dans les administrations françaises est un fonctionnaire. Cela n'est qu'à moitié vrai, puisqu'au sens strict, l'administration emploie des agents publics titulaires (fonctionnaires et autres) et externes (auxiliaires, agents contractuels, vacataires, etc.). Il existe en réalité trois catégories bien distinctes de fonctionnaires :

  • les fonctionnaires de l'Etat (enseignement, finances, armée, santé, rectorat...)
  • les fonctionnaires territoriaux (administration décentralisée en région, département, commune)
  • les fonctionnaires hospitaliers (centres hospitaliers, maisons de retraite, centres médico-éducatifs...)

Pour être un fonctionnaire à part entière le candidat doit passer un concours qui, s'il est réussi, devra être validé par une période de stage. C'est seulement au terme de cette période de stage de durée variable que la candidat est titularisé et donc fonctionnaire.

➜ En savoir plus : La "fonction publique", c'est quoi ?

 

Comment devenir fonctionnaire ?

Avant de prétendre à la fonction publique, vous devez savoir qu'il y a quelques prérequis. Pour pouvoir passer les concours vous devez :

  • être de nationalité française, européenne ou suisse
  • être en possession de votre recensement militaire
  • ne pas avoir fait l'objet de condamnation
  • être déclaré physiquement et mentalement apte à exercer le métier pour lequel vous postulez

Pour ce qui est de l'accès au poste lui-même vous serez, dans la plupart des cas, obligé de passer les concours de la fonction publique. Il y a toutefois des exceptions notamment pour les métiers de classe C ou encore pour des postes accessibles par le parcours d'accès aux carrières de la fonction publique territoriale, hospitalière et d'Etat (PACTE), un parcours réservé aux jeunes sans diplôme.

Lorsque vous postulez au concours que vous convoitez, vous postulez en réalité pour une certaine catégorie de métiers dépendante de votre niveau d'études. On dénombre trois catégories :

  • la catégorie A (minimum à Bac+3) pour les emplois de direction, de conception et d'encadrement
  • la catégorie B (pour les titulaires du Bac) pour les emplois d'application et de rédaction
  • la catégorie C (accessible sans diplôme ou pour les titulaires d'un CAP/BEP) pour les emplois d'exécution

Pour ce qui est du concours à proprement parler, il n'est pas rare que vous passiez un concours commun à de nombreux postes. La plupart du temps, il se compose de dissertations sur des sujets variés, de questionnaires et d'analyses de documents, langues... sachant que les épreuves peuvent aussi bien être écrites qu'orales. Enfin, les concours sont la plupart du temps subdivisés en plusieurs sessions (concours d'admission, concours d'admissibilité, sessions pratiques...).

➜ Coup de pouce : Comment préparer les concours de la fonction publique ?

 

Mais pourquoi devenir fonctionnaire ?

La fonction publique est très souvent critiquée et les descriptions que vous pouvez en recevoir sont parfois biaisées. La fonction publique reste encore aujourd'hui le premier pourvoyeur d'emplois en France très loin devant la première entreprise privée et propose un très large panel de métiers.

De plus, la fonction publique présente l'énorme avantage d'offrir une forte sécurité de l'emploi. La fonction publique n'est pour ainsi dire pas sujette aux aléas économiques et financiers, et les licenciements pour raison économique n'existent pas. Cependant,les licenciements pour manquements aux valeurs de la République et/ou pour faute grave sont envisageables.

Enfin, travailler pour l'Etat, c'est adopter et partager un ensemble de valeurs républicaines que certains candidats recherchent à tout prix et qu'ils n’ont peut-être pas trouvé dans un autre secteur : ces valeurs seront présentes dans tous les aspects de votre travail et tout manquement à ces dernières peuvent entraîner de lourdes sanctions. Un fonctionnaire représente l'Etat et se doit donc d'être irréprochable tant dans sa vie professionnelle que dans sa vie privée.

Les avis sur cet article
Vive la France!

20 / 20

Pour réussir un concours il faut le niveau supérieur en terme d'étude...Rare sont les petits L3 ayant eu un concours de catégorie A. Il faut avoir au moins un bac +5 et encore ces concours sont très sélectifs... L'article ne fait pas mention de l'ouverture de postes dans la fonction publique aux contractuels (très nombreux pourtant!). Ces contractuels bénéficient de la même grille de salaire qu'un titulaire. Avec Macron les frontières entre les titulaires et contractuels vont s'effacer...quel est alors l'intérêt de passer un concours?...."Mais pourquoi devenir fonctionnaire ?" "premier pourvoyeur d'emploi" : avec la baisse des dotations de l'état aux collectivités près de 75 000 postes vont être supprimés (et pas les plus utiles bien sur! On en parle des élus et de leurs primes ?) "valeurs républicaines ": Oui on sait très bien que c'est ce qui nous anime tous lol "forte sécurité de l'emploi" : seul avantage.
Par

Vive la France!

- le 10 Mai 14h26
Absentéisme, poste doublon.

20 / 20

C est bien connu une majorité des fonctionnaires qu'il soit fpe fph ou fpt décide de rejoindre ce statut pour "partager un ensemble de valeurs républicaines" et par rapport au licencuement pour faute grave j aurai bien aimé connaitre le nombre de cas sur une année.
Par

Absentéisme, poste doublon.

- le 29 Mars 12h18
Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis