Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rapport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Les jeunes agissent pour « Envie d'Agir »

Les jeunes agissent pour « Envie d'Agir »

24 Novembre 2010 à 00h00 | | 0 avis

Les jeunes agissent pour « Envie d'Agir »

Cet été, alors que d’un côté le gouvernement affirmait sa volonté de développer le Service Civique en lui allouant une enveloppe budgétaire conséquente, de l’autre, on annonçait la fin du programme « Envie d’Agir ». Ces deux programmes étant tous deux réservés à l’intégration des jeunes dans la vie associative et/ou économique, le développement de l’un devait fatalement se faire au détriment de l’autre.

« Envie d’Agir » en quelques mots

Mis en place par le ministère de la jeunesse, le dispositif « Envie d’agir » avait pour objectif de permettre le développement de projets de créations culturelles, scientifiques ou techniques, d’activités économiques, sociales, etc., initiées par des jeunes de moins de 30 ans.

Au terme d’une sélection, les lauréats du concours obtenaient un soutient technique, logistique et financier (de 2000 à 6000 euros). Comme le Service Civique, « Envie d’Agir » œuvrait pour le développement pédagogique et social des jeunes issus de tous les milieux, engagés dans des projets collectifs ou individuels.


Envie d’Agir : Un programme plébiscité

Le Défi Jeune remportait un franc succès en participant au développement d’initiatives conduites par la jeunesse.

La preuve avec ces quelques chiffres de l’année 2009 :    

- 8 540 jeunes bénéficiaires directs ;

- 1990 projets soutenus ;

- 3,6 millions d’euros consacrés au financement par le ministère en charge.


Une réaction populaire contre la suppression d'Envie d’Agir

Mais le dispositif implosa cet été au bénéfice du Service Civique sur lequel devait être transféré les crédits du dispositif « Envie d’Agir ». L’annonce provoqua un mouvement de contestation parmi les jeunes, et notamment via un groupe Facebook qui rassembla rapidement plus de 2000 personnes.

La contestation fut également relayée par des élus… le ministre de la jeunesse fit finalement marche arrière en réallouant les 3,2 millions d’euros premièrement destinés au programme « Envie d’Agir ».

Véritable intégrateur et développeur de talents, le dispositif a de beaux jours devant lui si nous continuons à rester vigilants !

youyoupi

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis