Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rapport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Témoignage : mal à l'aise lors de l'entretien

Témoignage : mal à l'aise lors de l'entretien

Stage obligatoire à faire en deuxième année de licence dans le secteur public. Je décide de m’orienter vers le secteur public spécialisé à savoir qui s’adresse plus particulièrement aux étudiants. Je trouvais que cela serait beaucoup plus intéressant qu’un stage dans un service de la mairie au niveau plus général ou bien au Conseil régional par exemple.

26 Mai 2011 à 00h00 | | 0 avis

Témoignage : mal à l'aise lors de l'entretien

Je dépose donc quelques lettres de motivation à droite et à gauche dans l’espoir d’obtenir un stage intéressant et surtout me permettant de trouver une problématique de mémoire très intéressante et qui aurait un véritable sens pour moi (d’où mon envie de travailler dans un lieu en rapport avec les étudiants).  Témoignage.

Entretien stage : des questions de culture générale à tout va

Toute personne qui se présente à un entretien s’attend à ce qu’on lui pose des questions sur ses expériences, ses motivations, ses qualités et ses défauts, ce qu’il pense, ce qu’il veut et ce qu’il attend. Mais lorsque je suis arrivée pour l’entretien, je pense que le directeur s’était dit que de toute façon, je serais recrutée.

C’est pourquoi aucune de ces questions n’ont été abordées et l’entretien a débuté par un « alors, que faites-vous là ? ». J’ai bien évidemment enchaîné avec une explication détaillée de ce que je recherchais et pourquoi. Et là, le directeur m'a coupé la parole et est parti dans une discussion très poussée sur la littérature française, l’actualité dans le monde, la guerre en Irak (sujets qui n’avaient absolument rien à voir avec le stage et le poste en lui-même).

Bien évidemment, un étudiant se doit d’être au courant de l’actualité et d’avoir un minimum de culture générale, mais dans ce cas précis, son monologue était terriblement pointu et très imprégné de multiples détails. Puis il s’est mis à me poser des questions, sans crier gare sur ce que je pensais de Proust, qui je préférais en politique, etc. Je me sentais assez mal à l’aise, car dans un souci de faire bonne impression, je ne savais pas quoi répondre ni comment aborder ses questions qui m’ont vraiment prise au dépourvu. 


Un enchaînement de mésaventures désagréables

Comme si cela ne suffisait pas, le directeur s’est mis à me faire quelques réflexions désobligeantes sur mes compétences (qu’il ne connaissait toujours pas) en me disant qu’il se puisse que je ne réussisse jamais car j’étais trop ambitieuse et, avec un manque de diplomatie évident, le directeur en question m’a détruit mes rêves.

Enfin, entre mon stress qui ne cessait de grandir, les questions de culture générale toujours plus pointues et le manque de tact évident dont il faisait preuve, j’ai pris mon courage à deux mains en m’assurant intérieurement que cela était un vrai test et que sa seule motivation était celle de tester ma capacité à rester concentré, à garder mon sang-froid et à tester mon répondant.

Donc je me suis peu à peu calmée, j’ai pris confiance en moi et j’ai essayé de prouver que j’étais LA personne qui serait indispensable à son service pour les étudiants et que je saurais faire ce qu’il fallait pour m’en sortir du mieux possible.

Mais à ce moment là, comme pour clore du mieux possible cet entretien qui trainait en longueur, le directeur a renversé son café sur sa chemise. Il n’a rien remarqué, et a continué à parler comme si de rien n’était.

Et là, je me suis rendu compte que le plus difficile pour moi tout au long de cet entrevue n’avait pas été de répondre à ses questions ou de tenter d’orienter la conversation sur des sujets que je maitrisais parfaitement, mais bien d’essayer de réprimer un violent fou rire lorsqu’il continua à parler avec des tâches de café sur sa cravate et sa chemise.


Entretien pour un stage : rester professionnel

Le café, les questions, ses propos bien souvent incohérents et surtout l’impossibilité pour moi de montrer en quoi j’étais apte à faire ce stage ont rendu l’entretien extrêmement pénible et difficile.

Mais cela m’a permis de prendre du plomb dans la cervelle et je me suis rendu compte à quel point il était important de rester professionnel quoi qu’il en soit. Ainsi, il ne faut rien laisser paraître et tenter le tout pour le tout car après tout, ce n’est qu’un entretien et cela n’est qu’une possibilité de job, stage etc. parmi d’autres.

Il faut donc se montrer courageux et fort et rester de marbre sans devenir glacial ou tellement gêné qu’il en devient impossible de parler. Certains entretiens sont très difficiles mais il faut apprendre à les gérer. Pour preuve : j’ai obtenu le poste pour mon stage et cela s’est, par la suite, très bien déroulé. 

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis