Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rapport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Lorsqu'entrepreneuriat rime avec « responsable...

Lorsqu'entrepreneuriat rime avec « responsable et citoyen »

23 Décembre 2010 à 08h57 | | 0 avis

Lorsqu'entrepreneuriat rime avec « responsable et citoyen »

Mardi 14 décembre dernier se tenait à la mairie du Xème arrondissement de Paris, la remise des prix de la 3ème édition du concours « création d’entreprise éco-citoyenne ».

Concours "création d'entreprise éco-citoyenne"

Depuis trois ans maintenant, ce concours national ouvert à tous les jeunes entrepreneurs (de 20 à 35 ans) récompense les créations d’entreprises s’inscrivant dans une démarche responsable et citoyenne et donne ainsi un sacré coup de pouce au lancement des entreprises nominées.

Les entreprises participantes doivent s’engager sur l’un des trois créneaux suivants : le handicap, l’environnement et l’Egalité des Chances.

Mais avant de passer aux résultats du concours, attardons nous quelques instants sur les principes d’une entreprise dite « éco-citoyenne ».


Une entreprise éco-citoyenne, c’est quoi ?

Monter une entreprise éco-citoyenne, c’est avant tout une volonté d’agir autrement dans l’optique d’améliorer les choses, c’est prendre conscience que chaque action de son entreprise a un impact sociétal et que modifier toute action peut avoir des effets positifs sur l’environnement global.

Une entreprise calculant son impact carbone pour ensuite chercher à le réduire chaque année entre donc dans une démarche éco-citoyenne.

Mais il ne faut pas se limiter à la problématique environnementale, une entreprise citoyenne doit s’intéresser également aux problématiques sociales et économiques.

Les projets des trois lauréats illustrent parfaitement cette rapide approche théorique.


Les entreprises récompensées

Le premier prix a été décerné à Thibault Maire pour la création de son entreprise fabriquant une nouvelle génération d’appareils de dessalement de l’eau fonctionnant à l’énergie solaire, qui vont ainsi permettre d’alimenter en eau potable les populations les plus isolées.

Le second prix a été attribué à Gary Cohen et Alexandre Grandremy, les deux fondateurs du site d’autoportage Deways.

Le concept du site est de proposer le partage de son véhicule, pour trois raisons :

- économique : prendre la voiture à plusieurs, ça réduit les coûts.

- écologique : au lieu de 4 voitures pour 4 personnes, 1 voiture pour 4 personnes…

- conviviale : préférer l’échange avec l’autre à l’individualisme

Enfin, le troisième et dernier prix a été donné à Nabela Aissaoui pour la création d’une conciergerie juridique. Le principe ? Arriver autant que possible à un arrangement à l’amiable.

Ces trois entreprises vont recevoir entre 1 000 et 3 000€ et les précieux services d’un comptable pour démarrer sur de bonnes bases.

 

 

 

 

 

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis