Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2018

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

L'enseignement supérieur doit investir sur l'i...

L'enseignement supérieur doit investir sur l'internationalisation

France Stratégie a étudié de près l’organisation de notre enseignement supérieur et une observation en a été tirée : il faut investir sur l’internationalisation. L’organisme propose un plan d’action basé sur trois axes majeurs que digiSchool vous propose de découvrir.

Publié le 30 Janvier 2015 à 11h26 | | 0 avis

L'enseignement supérieur doit investir sur l'internationalisation

A savoir : la France serait le troisième pays d’accueil d’étudiants étrangers en 2012 avec 271 000 jeunes internationaux venus étudier dans notre pays ce qui représente tout de même 6,8% de la population totale d’étudiants en mobilité dans le monde. Le système éducatif français se doit alors d’accueillir au mieux ces étudiants en améliorant la qualité de son offre et en diversifiant ses modalités d’internationalisation… Un véritable défi financier à relever.

L’enseignement supérieur à la conquête des étudiants internationaux

France Stratégie, organisme de réflexion, d’expertise et de concertation auprès du Premier ministre propose dans son rapport de travailler le maintien de l’équité, d’améliorer les services à destination des étudiants étrangers et de renforcer l’attractivité de l’enseignement supérieur français. Pour mettre en place ce plan, cinq actions s’imposent comme indispensables pour l’organisme.

La première des actions envisagées serait un recalibrage des politiques de bourses focalisées sur l’espace francophone. Ainsi, l’enseignement supérieur proposerait 30 000 bourses annuelles en plus des existantes qui se présenteraient sous la forme d’exemption de frais de scolarité. Le coût de cette réévaluation des bourses et des modifications de politique s’élèverait à 440 millions d’euros annuels.

Une deuxième action qui pourrait être menée serait le développement des services et l’amélioration de l’expérience des étudiants étrangers en France. L’organisme proposant d’introduire également une hausse des frais de scolarité, les exigences des étudiants et leurs attentes n’en seront que plus importantes aussi. France Stratégie souhaite donc allouer 1 000 euros soit 1% du coût total de la formation, pour développer le dispositif à destination de ces étudiants soit un coût total de 280 millions d’euros par an.

Une troisième action propose d’investir afin de mieux exporter les formations françaises à l’étranger avec une enveloppe de 50 millions d’euros par an.

Une quatrième action penserait le développement de l’offre numérique des établissements français afin que tous soient équipés au mieux avec la possibilité d’effectuer des appels à projet grâce au financement de 7,5 millions d’euros par an.

Une dernière action majeure porterait sur la promotion de l’enseignement supérieur français auprès des étudiants internationaux afin qu’ils soient toujours plus nombreux à nous rejoindre. Il faudrait donc notamment en passer par une approche de stratégie de marque de l’enseignement supérieur français et un renforcement de la communication auprès des jeunes étrangers grâce à un financement de 7,5 millions d’euros par an

Il est très important de rester une terre d’accueil pour les étudiants internationaux qui génèrent tout de même 1,6 milliard d’euros de revenus en France.

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis