Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rapport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Egalité homme/femme : la question des salaires

Egalité homme/femme : la question des salaires

L'Insee a publié ce vendredi 8 mars un rapport sur les différences de revenu entre les sexes. Conclusion ? On progresse mais pas assez !

08 Mars 2013 à 10h59 | | 0 avis

Egalité homme/femme : la question des salaires

Un écart qui persiste

Dans un rapport sur les différences de revenu entre les sexes, l'Insee constate que les femmes sont toujours moins payées que les hommes. Dans le public, l'écart est de 18% et dans le privé de 28%. Cependant, il semblerait que le privé ait fait quelques efforts puisqu'il y a 20 ans, l'écart de rémunération était de 34%.

Les écarts sont particulièrement conséquents dans le tertiaire. Une femme qui travaille dans les assurances ou la finance gagnera en moyenne 44% de moins que son collègue masculin. Un phénomène qui peut s'expliquer par le fait que les femmes occupent près de 70% des postes d'employés et seulement 35% des postes de cadres.


Des solutions pour diminuer l'écart

"Depuis 2006, un budget spécifique a été dédié au traitement des éventuels écarts injustifiés de rémunération", explique Anne de Ravaran, directrices juridiques des ressources humaines de Thalès, au micro d'Europe 1. En 2012, 1 200 femmes du groupe en ont bénéficié, pour une augmentation de 2,43 % en moyenne.
Pour réduire d'écart entre les salaires hommes/femmes, des entreprises mettent en place des lignes de crédit spécialement dédiées au rattrapage de ces différences. Espérons que la pratique se généralisent !


Des sanctions

"Les inégalités de salaires à poste égal ne représentent que 9%. Mais ce sont les plus insupportables" note Najat Vallaud-Belkacem,  la ministre des Droits des femmes. Elle promet des sanctions qui pourront aller jusqu'à 1% de la masse salariale. "Cela devrait être dissuasif !", estime-t-elle.

Crédits: auremar - fotomek - Fotolia.com

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis