Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rapport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Discrimination : des étudiants israéliens ref...

Discrimination : des étudiants israéliens refusés au Louvre et à La Sainte Chapelle

Lors d’une réservation pour visiter Le Louvre et la Sainte Chapelle à Paris, un professeur de l’université de Tel Aviv s’est vu refusé ses deux réservations. S’agit-il d’une simple erreur informatique ou de discrimination ? Le professeur a décidé de réclamer des comptes.

16 Juin 2015 à 14h32 | | 0 avis

Discrimination : des étudiants israéliens refusés au Louvre et à La Sainte Chapelle

Y a-t-il eu discrimination ou était-se seulement une erreur informatique qui aurait causé du tord à un professeur de l’université de Tel-Aviv au moment de sa réservation de places pour le musée du Louvre et la Sainte Chapelle ? Le parquet de Paris a ouvert une enquête.

Un professeur de l’université de Tel-Aviv s’indigne

Revenons sur les faits ! En mai dernier, un professeur organise un voyage pour son groupe de 12 étudiants en Histoire de l’Art. L’objectif de se voyage étant de découvrir la plupart des grandes institutions de France, le professeur décide de d’emmener ses étudiants visiter le musée du Louvre et la Sainte Chapelle à Paris, mais tout ne se passe pas comme prévu.

Une fois les réservations faites, il faudra attendre 35 heures pour recevoir une réponse des institutions. Le professeur, Sefy Hendler, reçoit alors deux réponses négatives : « Désolé, nous n’avons pas de possibilité pour cette journée » et « Nous n’avons pas de disponibilité pour le créneau demandé ».

Le professeur piège les deux institutions

Surpris par ces deux réponses, il tente alors un « testing ». Il choisit alors d’usurper l’identité de « L’institut de l’art » à Florence et de « L’Abu Dhabi Art History College » en effectuant des réservations aux mêmes dates et se rend vite compte qu’il y a effectivement un problème : les deux réponses sont rapides et positives !

Choqué, le professeur n’en reste pas là et réclame des explications.

Pourquoi une réservation de l’université de Tel Aviv ne passe pas alors que des établissements de Florence ou d’Abou Dabi sont acceptés ?

Sefy Hendler prend alors contact avec François Heilbronn, président des Amis français de l’université de Tel-Aviv. Ce dernier raconte au Figaro Etudiant, « Sefy Hendler était profondément choqué de ces réactions qu’il a tout de suite jugées discriminatoires ». Tous deux montent alors un dossier pour prouver qu’il y a bien eu discrimination.

Le parquet saisi l’affaire

Après de nombreuses lettres envoyées notamment à Fleur Pellerin, ministre de la Culture et au Président-Directeur du Louvre, Jean-Luc Martinez, le parquet a saisi l’affaire.

Concernant le refus du musée du Louvre, la première réponse reçue par le professeur était automatique, « donc le système de réservation avait détecté que les créneaux demandés étaient tous réservés. Lors de la seconde demande à des horaires différents, des places étaient donc libres », explique François Heilbronn. Pour ce qui est de la Sainte Chapelle, « les réponses par mail sont faites par une personne, il n’est donc pas possible d’évoquer quelconque problème de planning ou autre souci informatique ».

Un employé de La Sainte Chapelle aurait-il consciemment refusé cette réservation venant d’Israël ?

Affaire à suivre !

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis