Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rapport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

« Sans laïcité à l'école, pas de société...

« Sans laïcité à l'école, pas de société laïque »

Ce jeudi 26 mars 2016, se déroulait à Lyon, un cycle de conférences autour de la transmission des valeurs de la République. C'est au sein de l'Institut d'Etudes Politiques de Lyon que Najat Vallaud-Belkacem, la Ministre de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche, est revenue sur la « grande mobilisation de l'école pour les valeurs de la République ». digiSchool était présent et vous propose de revivre les temps forts de cette matinée.

26 Mars 2015 à 16h27 | | 0 avis

« Sans laïcité à l'école, pas de société laïque »

La Grande mobilisation de l'école pour les valeurs de la République s'est mise en place suite à la série d'attentats qui ont touché Paris en janvier 2016. La Ministre a souligné « le sursaut des citoyens français » qui ont montré leur attachement à la liberté d'expression. Mais Najat Vallaud-Belkacem a surtout insisté sur l'importance d'éviter le syndrome du feu de paille : «  ce sursaut ne doit pas rester un épisode ponctuel, limité dans le temps, une prise de conscience aussi brutale qu'éphémère ».

C'est dans cette optique que La Ministre a tenu à rappeler une nouvelle fois son soutien aux enseignants suite aux nombreux témoignages d'enseignants démunis, en proie au désarroi et à l'impuissance face aux réactions de certains élèves suite à ces attentats. L'accompagnement des enseignants dans le « difficile exercice de leurs missions » semble être aux yeux de la Ministre une priorité. En effet, pour Najat Vallaud Belkacem, « la durabilité de la mobilisation se trouve dans la capacité à faire confiance aux personnels de l'éducation nationale et à mieux accompagner les enseignants au quotidien ».

 

La laïcité, principe essentiel et intangible du "vivre ensemble"

Cette mobilisation passe avant tout par la mise en place d'une stratégie d'ampleur pour que la laïcité soit mieux comprise par les élèves. « La laïcité n'est pas un principe parmi d'autre, c'est la colonne vertébrale de l'école, a déclaré fermement la Ministre. Nous devons, mettre en place un nouveau outillage pédagogique adapté aux modes de communication et de savoir des élèves d'aujourd'hui ». Après avoir rappelé que la laïcité est la « condition de la coexistence des diverses croyances religieuses », la Ministre de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche a souligné les diverses mesures mises en place pour renforcer la transmission des valeurs de la République.

« Mettre en place une pédagogie de la laïcité » est aujourd'hui essentiel car la « laïcité pose un cadre commun propice à l'acquisition des connaissances et à la transmission des valeurs » a-t-elle déclaré. Ainsi dès la rentrée de septembre 2016, des cours d'enseignement moral et civique seront obligatoires pour tous les élèves dès l'école élémentaire.

Au total, 300 heures de cours seront dispensées pour que les élèves connaissent mieux leurs droits et leurs devoirs. Najat Vallaud-Belkacem met l'accent sur la nécessité de mettre en place des heures de débats à l'école. « Tous les élèves doivent débattre pour lever les malentendus et notamment au niveau des religions. C'est de cette manière que l'on en fait des futurs citoyens. »

 

Des cours d'enseignement moral et civique dès la rentrée prochaine

La Ministre n'était pas la seule à s'exprimer sur le sujet. Ce séminaire inter-académique était surtout l'occasion de donner la parole à des « chargés de mission laïcité ». Isabelle Saint Martin, la Directrice de l'Institut européen en sciences des religions (ISR), a également tenu un discours passionnant sur l'important de « dissocier le religieux objet du culte du religieux objet de culture. »

Elle a notamment présenté trois clés pour aider les professeurs dans l'enseignement laïc des faits religieux. Tout d'abord, la Directrice de l'Institut européen en sciences des religions a insisté sur la nécessité d'aider les élèves à comprendre un univers symbolique en permettant un accès facile au patrimoine culturel afin d'ouvrir les élèves à la notion de civilisation.

Ensuite, Isabelle Saint Martin a souligné l'importance d'inscrire les religions dans l'Histoire afin d'aider les jeunes à comprendre la place des faits religieux dans le monde contemporain. Cela leur permettra ensuite de comprendre notamment les allusions médiatiques.

Enfin, la dernière clé de l'enseignement moral et civique consiste à améliorer la connaissance de l'autre et le "vivre ensemble". Rappelant que « l'ignorance génère la peur et les craintes », la Directrice de l'Institut européen en sciences des religions a replacé le débat dans une perspective citoyenne.

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis