Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2018

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Diplômes et écoles labellisés, quésaco ?

Diplômes et écoles labellisés, quésaco ?

Formations "reconnues", "mastère", diplômes "visés", comment savoir si le cursus que vous entamez est avéré auprès des professionnels ? digiSchool lève, pour vous, le voile sur le jargon de l'enseignement supérieur. 

Publié le 21 Septembre 2016 à 13h30 | | 0 avis

Diplômes et écoles labellisés, quésaco ?

Le visa attribué aux écoles

La plupart des écoles privées qui ne peuvent délivrer de master reconnu et pris en charge par l'Etat proposent des diplômes dits "visés". Pourtant, l'Etat ne délivre de visa qu'à des établissements et en aucun cas à des diplômes. Ce qui implique que sous un diplôme qualifié par l'école de visé, peut se cacher un simple certificat de scolarité. Vérifiez donc bien que l'établissement proposant une formation dite "visée", soit accrédité grâce au fameux visa accordé par l'Etat.

En effet, cette certification est la plus difficile à obtenir pour un établissement. Le visa, attribué notamment par le ministère de l'Education nationale, atteste de la qualité pédagogique de la formation. D'autres ministères peuvent également être chargés de délivrer ce visa, tels que celui de la Santé et de la Culture.

➜ À voir aussi : Baromètre digital 2016 des écoles de commerce

Concernant les écoles de commerce, c'est la CEFDG, Commission d'évaluation des formations rattachée au ministère, qui se charge d'évaluer la qualité des écoles. Pour les écoles d'ingénieurs le processus d'agrémentation diffère. La CTI (Comission des titres d'ingénieur) autorisera la délivrance d'un diplôme au futur ingénieur au sortir de ses études, permettant ainsi l'accès automatique au visa pour l'école dans laquelle le diplôme a été obtenu.

Référez-vous à la liste exhaustive publiée au Journal Officiel pour retrouver la liste des formations certifiées en école de commerce. Les cursus d'ingénieurs habilités sont quant à eux, répertoriés dans une liste à part. En revanche, les BTS et DUT ainsi que les formations menant à des professions réglementées ne figurent pas sur ces listes.

 

La reconnaissance d'une formation

Une école peut être reconnue par l'Etat car elle délivre un diplôme utile au service public, c'est-à-dire qu'elle satisfait un besoin d'intérêt général, concernant tous les citoyens. Cette reconnaissance ne signifie pas pour autant que la qualité des enseignements est supérieure. Par contre, elle est gage de l'acceptation d'étudiants boursiers par exemple.

La question essentielle à se poser est donc, par qui le diplôme est-il reconnu ? Si une école de journalisme, par exemple, est reconnue, cela implique principalement qu'elle respecte les critères de la convention collective des journalistes. En conséquence, la qualité d'enseignement et les équipements mis à disposition répondent aux attentes de ce secteur. Néanmoins, cela ne veut pas dire que les bonnes formations au métier de journalisme sont exclues des structures privées.

 

L'inscription au Répertoire national des certifications professionelles

Le sigle RNCP, est réservé à des formations spécialisées ou de courte durée. L'ensemble des établissements publics et privés peuvent demander leur enregistrement mais des critères académiques et relatifs à l'insertion professionnelle doivent être remplis. La CNCP, comission devant laquelle les écoles peuvent déposer leur candidature, se charge de joindre les anciens élèves pour savoir s'ils ont pu décrocher un poste à la fin de leur formation. Ce classement est disponible sur le site de la CNCP. 

➜ À lire aussi : Les meilleures filières pour intégrer une école de journalisme

 

Les labels de renommée internationale

Ces prestigieux sigles concernent principalement les écoles de commerce. A contrario des labels décernés par l'Etat, ces labels n'ont pas de valeur officielle néanmoins ils sont devenus de véritables marques d'excellence dans la course au rayonnement international.  

  • AACSB : le label américain réputé pour son examen rigoureux des programmes pédagogiques dans les écoles de commerce. En France une vingtaine d'établissements bénéficient de cette acréditation, moyennant la modique somme de 20 000 euros de frais d'adhésion.
  • EQUIS et EPAS : sont deux labels européens prestigieux car ils sont délivrés par l'agence européenne l'EFMD, une institution influente en matière d'évaluation des écoles.
  • AMBA : d'origine britannique, ce label ne concerne pas une école en particulier mais des programmes au sein d'un établissement. 

La triple accréditation demeure sans conteste le must ultime. Seuls 68 établissements dans le monde bénéficient de ces trois labels. Pour la petite anecdote, HEC en 2002 a été la première école à décrocher le Graal.

Pour éviter les pièges, malgré la réputation associée à un label, n'oubliez jamais de vous informer sur les dessous du sigle et sur sa raison d'être, ayez l'esprit critique afin de collecter le maximum d'informations, que ce soit dans votre entourage ou à l'aide vos recherches.

➜ Voir le dossier : Intégrez une grande école en admission parallèle

 

Le grade de master

L'intitulé master initialement réservé au diplôme universitaire décerné à bac+5, se retrouve de plus en plus dans les écoles privées. Sachez que pour qu'une école puisse délivrer un master, son programme d'enseignemet doit être reconnu par le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche. Prenez donc garde aux appellations telle que "diplôme de niveau master" ou "mastère". Ces formations ne sont pas forcément mauvaises mais elles n'ont pas fait l'objet d'un étude particulière. La dénomination master atteste de la qualité pédagogique des enseignements livrés par votre formation mais elle garantit aussi une reconnaissance à l'international.  

➜ À voir aussi : Simplon a été labellisé Grande Ecole du Numérique

 

ATTENTION ! Lors de vos recherches vous pourrez tomber sur quatre niveaux différents de diplômes servant d'équivalent professionelle et non pédagogique.
  • niveau V : CAP
  • niveau IV : BAC
  • niveau III : bac+2
  • niveau II : bac+3/4
  • niveau I : bac+5
Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis