Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2018

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Des enseignants qui exposent leurs opinions pol...

Des enseignants qui exposent leurs opinions politiques

Une enquête, publiée par le journal officiel du Parti Communiste de Chine (PCC) dénonce une multitude de professeurs qui critiqueraient le communisme. Les enseignants insinueraient que la Chine devrait se tourner vers un régime démocratique.

Publié le 18 Novembre 2014 à 16h23 | | 0 avis

Des enseignants qui exposent leurs opinions politiques

Les professeurs ont été espionnés 

Le journal a envoyé sur le terrain ses enquêteurs munis d’enregistreurs afin de découvrir ce que disaient réellement les enseignants à leurs élèves dans 20 universités différentes situées dans 5 villes chinoises.

Les professeurs quant à eux, dénoncent une « chasse aux sorcières » et une volonté d’unification des points de vue. «Ce n'est pas une investigation journalistique, mais de l'espionnage» Zhang Ming, professeur en science politique à l'Université du Peuple. «Les classes d'université devraient être des lieux où l'on peut échanger les idées librement, où professeurs et étudiants peuvent débattre ouvertement de la société», se révolte un professeur de journalisme.

Beaucoup de sinologues (spécialiste de la langue et de l’Histoire de la Chine) indiquent que c’est « l’ombre de la révolution culturelle » qui avait permis jadis à Mao Zedong de reprendre le contrôle de l’état et du parti communiste. «D'après mes souvenirs, même pendant la grande révolution culturelle, aucun journal officiel n'a osé publier une telle lettre ouverte aux enseignants universitaires», se souvient Sun Liping, professeur à l'Université Tsinghua de Pékin.

Le point de vue du Parti Communiste Chinois

Selon les journalistes envoyés, les instituteurs dénigrent la « théorie innovation » mise en place par le Parti Communiste Chinois et comparent Mao Zedong, grand dictateur de l’Histoire, et les empereurs chinois. Mao Zedong avait imposé un parti unique au sein de la Chine, en suivant le modèle de l’URSS et du marxisme, il avait institué un régime totalitaire.

Le PCC, lui, présente Mao Zedong comme le personnage politique qui a restauré l’unité et l’indépendance nationale de la Chine. «S'il vous plait, traitez le pays dans lequel vous vivez avec plus de respect. Vous pouvez pointer les problèmes de la Chine, mais de façon claire et objective. Ne vous contentez pas de gifler et d'insulter la Chine à volonté», écrit le journal. Son but, commun à celui de Mao Zedong à l’époque serait de donner plus de dignité à la Chine.

Des réactions à cette investigation sont parues comme celle du Quotidien du Peuple, porte voix du PCC, qui déclare que «les enseignants doivent stimuler et non imposer la pensée critique».

Le mois dernier, les autorités ont, dans le cadre d’une campagne de « redressement idéologique » subtilement demandé aux professeurs de renforcer l’idéologie communiste. Le gouvernement a ajouté qu’ils doivent défendre les «valeurs justes» et communiquer «l'énergie positive du socialisme» aux jeunes étudiants.

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis