Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rapport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Le décrochage des jeunes français inquiète l...

Le décrochage des jeunes français inquiète l'OCDE

Entre 1995 et 2009, le taux de scolarisation des jeunes de 15 à 19 ans, en France, est passé de 89% à 84%. La conséquence de cette situation ? Ces jeunes moins scolarisés se retrouvent plus au chômage que les autres. Une situation inquiétante pour l’OCDE.

11 Septembre 2012 à 15h22 | | 0 avis

Le décrochage des jeunes français inquiète l'OCDE

Un taux de scolarisation en baisse

Chaque année, l’Organisation de Coopération et de Développement Economique compare les systèmes éducatifs dans les 30 pays les plus riches du monde. Celui de la France n’est pas très bon. Le taux de scolarisation a baissé de 4 % depuis 1995, passant de 89% à 84% en 2010. Le taux moyen étant de 83%, la France se situe juste au-dessus de la moyenne.

Cette situation est problématique au regard de la situation du marché du travail dans notre pays. En effet, 71% des 15-19 ans déscolarisés sont inactifs ou au chômage, selon les chiffres de l’OCDE. Une situation qui ne va qu’en s’aggravant puisque les jeunes âgés de cinq ans de plus, qui n’ont pas fini leurs études secondaires sont de plus en plus nombreux à être sans emploi.

 


 

La solution ? Repenser le système scolaire français

Si l’on compare à d’autres pays, la France a un nombre d’élèves déscolarisés égal à celui du Japon. Or, pour ce dernier, presque tous les jeunes en décrochage trouvent un emploi. L’inverse de la situation française. Selon Eric Charbonnier de l’OCDE, pour améliorer cette situation, la France devrait mieux valoriser la formation professionnelle et changer les méthodes pédagogiques liées à l’échec scolaire en supprimant ou en diminuant le redoublement, notamment.

140 000 jeunes quittent l’école chaque année sans diplôme, selon le ministère de l’Education. François Hollande, dont les jeunes était un des grands thèmes de sa campagne, s’est fixé comme objectif de réduire ce chiffre de moitié d’ici la fin de son mandat présidentiel.

 

Crédits photo : © drivepix - Fotolia.com

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis