Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rapport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Le contrat doctoral, le "diplôme-phare" ?

Le contrat doctoral, le "diplôme-phare" ?

22 Novembre 2010 à 00h00 | | 0 avis

Le contrat doctoral, le

Il y a quelques jours de cela, lors d’une intervention pour le 30e anniversaire de l’Association Bernard Grégory, la ministre de la recherche et de l’enseignement supérieur, Valérie Pécresse, réaffirmait sa volonté de faire du doctorat le « diplôme-phare », et ce grâce au contrat doctoral. Qu’en est-il vraiment de ce dispositif mis en place à la rentrée 2009 ?

Le contrat doctoral, c'est quoi ?

recherche doctoratIl faut commencer par rappeler que ce contrat, qui lie contractuellement un doctorant à une université pendant la durée de la thèse, n’est pas aussi original qu’on nous le laisse entendre. Il remplace seulement un dispositif similaire, anciennement appelé allocation de recherches.

Le doctorant est rémunéré de la même façon, à la différence tout de même notable qu’il est « embauché » pour 3 ans, et non plus pour une année reconductible tacitement 3 fois.

A la signature du contrat, le doctorant s’engage à mener des recherches qui le mèneront à la rédaction d’une thèse, et ce en 3 ans. Des dérogations peuvent être demandées pour prolonger le contrat d’une année. Elles sont exceptionnelles et relèvent de cas spécifiques empêchant le bon déroulement des recherches, comme une longue maladie ou une maternité.


Contrat doctoral : informations pratiques

contrat doctoralLe doctorant est rémunéré à la hauteur de 1676,65 € brut. Un supplément lui est alloué s’il accepte de prendre une charge de cours. Il obtient alors le statut de doctorant contractuel et moniteur d’enseignement.

D’autres missions peuvent lui être proposées comme la diffusion de l’information scientifique et technique ; la valorisation des résultats de la recherche scientifique et technique; ou des missions d’expertise effectuées dans une entreprise, une collectivité territoriale, une administration, un établissement public, une association ou une fondation.

Le doctorant s’engage à suivre des heures de formations sur la pédagogie et la didactique de l’enseignement ; sur les techniques de communication ; les possibilités de passerelles entre Université et entreprises ; en langue ; en informatique ; sur la diffusion de l’information scientifique ; etc.


Dans certains domaines, la recherche est "sinistrée"

Reste à ajouter que, malgré les assertions positives sur le développement du diplôme de doctorat en France, les contrats doctoraux qui permettent de mener une thèse à terme restent trop peu nombreux, et sont de plus en plus réservés aux axes de recherches prioritaires – du domaine des sciences applicables…

La recherche en sciences humaines reste ainsi sinistrée. Faire un doctorat dans des domaines littéraires, artistiques, etc., est synonyme de sacerdoce et de précarité.

Youyoupi

Lire aussi :

You have an error in your SQL syntax; check the manual that corresponds to your MySQL server version for the right syntax to use near 'diplôme-phare" ?") AS score , C.slug AS subCategory_slug, CP.' at line 1