Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2018

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Condamné à 2 ans de prison ferme pour l'absen...

Condamné à 2 ans de prison ferme pour l'absentéisme de son fils

Mardi 10 février dernier, un père de 58 ans a été condamné par le tribunal de Bordeaux à une peine de deux ans de prison ferme. Il comparaissait devant le tribunal pour l’absentéisme de son fils, qu’il n’envoyait plus à l’école depuis mai 2012.

Publié le 13 Février 2015 à 09h54 | | 0 avis

Condamné à 2 ans de prison ferme pour l'absentéisme de son fils

Condamné, pour l’absentéisme de son fils depuis mai 2012

Mardi soir dernier, le père d’un jeune garçon de 13 ans a été condamné à une peine lourde pour l’absentéisme de son fils. En effet, le père de 58 ans n’envoyait plus son fils à l’école depuis mai 2012, une situation qui a probablement causé de nombreux troubles chez le garçonnet qui a été privé de vie sociale.  Son père mis en examen pour soustraction d’enfant par ascendant et soustraction par un parent à ses obligations légales, rejoignait donc hier à l’issue de l’audience une cellule du centre pénitentiaire de Gradignan.

Deux ans de prison ferme « pour comprendre la réalité des choses »

Le vice-procureur, Olivier Etienne, avait requis deux ans de prison dont une année ferme, pour « qu’il comprenne la réalité des choses » avait-il alors indiqué. Mais les magistrats de la 5e chambre du tribunal correctionnel de Bordeaux, présidée par Alain Reynal, ont choisi de sanctionner plus sévèrement ce père de famille. Tout au long de son procès, le père embarrassé rétorquait « il prend des cours par internet », ou encore qu’il ne voulait pas voir son fils placé judiciairement. L’avocat de la défense, Me Sylvie Reulet, précisait « que cet homme écoute désormais les conseils que l’on peut lui donner » mais « il y a un lien fusionnel avec son fils ».

L’enfant était enfermé, les volets fermés, avec son lapin et son perroquet

Le père de famille est alors accusé d’avoir « voler (la) vie » de son fils par Laurence Barré, conseil de la mère de l’enfant qui s’est portée partie civile. L’enfant aurait pendant près de deux ans passé ses journées à lire d’anciens livres d’école le plus souvent, enfermé les volets fermés, à jouer avec son perroquet et son lapin offerts par son père. Une situation qui révolte le vice-procureur, qui accuse le père de famille d’avoir mis l’enfant « hors de la vie sociale ». Le tribunal qui a considéré que le père ne respectait pas les décisions de justice, a donc condamné l’homme de 58 ans à deux ans de prison ferme. L’avocate de la défense va faire appel.

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis