Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rapport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

7 éternels clichés sur les étudiants

7 éternels clichés sur les étudiants

Selon le point de vue, être étudiant c’est soit la plus belle période de la vie soit des années de galères où l’on ne sort pas de ses bouquins. MediaEtudiant vous fait la liste des clichés sur les étudiants.

07 Février 2013 à 14h35 | | 0 avis

7 éternels clichés sur les étudiants

Les étudiants sont toujours en vacances

C’est une fois entré dans le monde du travail que l’on se rend compte de la chance qu’on avait lorsqu’on était étudiant. Avec à peu près 4 mois de vacances par an, les étudiants sont tout de même pas mal lotis ! Alors, évidemment, pendant certaines vacances, il faut étudier mais vous n’allez pas me faire croire que vous vous levez à 7h du matin pour plonger dans vos bouquins !

Savourez chacune de ses journées de congé en pensant à ceux qui se lèvent de bonne heure, qui se retrouvent dans les transports en commun avec des gens qui sentent mauvais pour aller rejoindre leurs collègues maussades qui ne pensent qu’à leurs prochaines RTT.

Les étudiants sont des alcooliques

Alors là ! C’est un cliché parfois… vrai. Ne nous le cachons pas, oui, certains étudiants aiment boire. Toute occasion est bonne à fêter : anniversaire, réussite d’un examen, ratage d’un examen (faut bien se consoler), etc. Et avec les soirées étudiantes et les happy hour, difficile de rester sobre ! N’oubliez cependant pas, la modération est votre amie.

Les étudiants sont bruyants

Voilà un cliché qui découle directement du précédent. L’étudiant en soirée, on l’imagine comme ça :

  • Il est saoul
  • Il parle fort
  • Il rit fort
  • Il se fait virer du bar où il était
  • Il se retrouve à chanter des chansons paillardes en hurlant dans la rue

Le lendemain, c’est sans trop comprendre pourquoi qu’il se retrouve la voix éraillée ou éteinte. Une enquête de voisinage lui fera rapidement comprendre que sa manière de chanter du Michel Sardou n’a pas vraiment plu à tout le monde. 

Les étudiants sont contestataires

La révolte, c’est ce qui bout dans le sang de tous les étudiants. Quel que soit le sujet, l’étudiant n’est pas d’accord. Un prof fait un examen ultra difficile ? Pas d’accord ! On doit changer d’amphi ? Pas d’accord ! Il n’y a plus de pizza au resto U ? Pas d’accord ! Evidemment, les étudiants se battent aussi pour de plus grandes causes !

Mai 68 est encore dans l’inconscient collectif français et dans beaucoup de pays, les jeunes sont les premiers à descendre dans la rue pour contester une politique. Cette réputation ne paraît donc pas totalement erronée.

Les étudiants sont exploités

S’il n’a pas la chance d’avoir des parents qui peuvent le soutenir financièrement, l’étudiant se retrouve souvent à devoir travailler. Qu’est ce qui rapporte un max et qui est super intéressant ? Un job étudiant !

Hééééé… non. Ca, ce serait dans un monde parfait. Un monde où les étudiants ne seraient pas obligés de travailler pour une misère, un monde où les stagiaires ne seraient pas payés soit rien soit 436 euros. Hélas, ce monde n’existe pas encore. En attendant, donc, il va falloir vendre des hamburgers ou donner des cours particuliers à de sales gosses.

Les étudiants sont les rois du riz et des pâtes

On l’aura bien compris, à part quelques privilégiés, les étudiants roulent rarement sur l’or. Et depuis qu’ils sont partis de chez papa/maman pour vivre dans un studio avec mini kitchenette, leur manière de se nourrir a fortement changé. Alors oui, les pâtes et le riz sont devenus l’aliment de base de tout jeune qui se respecte. Ces deux produits ont pour avantages:

  • De coûter très peu cher
  • D’être faciles à cuisiner (de l’eau bouillante, des pâtes et pouf ! On a à manger)
  • D’être facilement accommodables avec ce qu’on a sous la main : sauce, ketchup, beurre, légumes, fromage ou encore les célèbres « pâtes à rien », le repas des champions. C’est toujours un succès !

Les étudiants vivent avec d’autres étudiants

Que ce soit en coloc ou en cité U, le plus souvent, si on trouve un étudiant il ne faut pas chercher bien loin pour tomber sur un autre. L’étudiant, tout comme l’abeille, vit en communauté. Tout comme notre brave insecte, il a besoin de ses congénères pour se sentir bien. De temps en temps, il quitte la ruche pour aller butiner ailleurs (manger chez ses parents) mais n’en oublie pas pour autant ses camarades (il revient toujours avec des tupperware de nourriture).

L’étudiant tout seul, c’est triste. A plusieurs, la vie est plus facile et c’est tant mieux parce que, quand même, être étudiant c’est aussi beaucoup de boulot, de stress et de nuit blanches à réviser !

Vous en voyez d'autres ? Partagez-les avec nous ! 

V.B.

 

Crédits photo : © .shock

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis