Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2019

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

5 choses à savoir sur la rentrée 2018

5 choses à savoir sur la rentrée 2018

La rentrée approche, et avec elle son lot de nouveautés. Si l’actualité de l’année 2017-2018 a été riches en annonces de réformes, certaines d’entre elles vont commencer à être appliquées dès la rentrée. Retour, en cinq points, sur ce qui va changer pour les collégiens et les lycéens dès septembre !

Publié le 07 Aout 2018 à 09h25 | | 0 avis

5 choses à savoir sur la rentrée 2018

1. Le nouveau bac arrive en 2021, ce qui va impacter les secondes dès leur rentrée

On vous en a déjà parlé sur digiSchool : en 2021, le bac ne comportera plus que quatre épreuves. Deux d’entre elles seront dédiées aux enseignements de spécialité, la troisième sera consacrée à la philosophie, et la quatrième sera un oral. Les coefficients de ces épreuves seront beaucoup plus élevés. Et s’il y a moins d’épreuves, c’est parce que le contrôle continu occupera une place importante dans les résultats du bac : 40 %, ce qui n’est pas négligeable ! La réforme du bac inclut notamment la disparition des filières S, L et ES, puisque les élèves devront choisir leurs enseignements de spécialité, formant ainsi un programme « à la carte » pour les élèves de 1ère en 2019.

➜ À voir aussi : Les filières L, ES et S auront-elles bientôt disparu du lycée ?

 

2. Un test de positionnement pour tous les secondes en septembre

C’est un peu le même principe que les évaluations passées en primaire, mais version lycée. Mais attention, place à la modernité : le test de positionnement passé par les secondes est numérique et se fera entièrement sur ordinateur. L’objectif ? Déterminer le niveau des élèves en français et en mathématiques, afin de pouvoir combler leurs lacunes. On imagine que ce sera aussi l’occasion de publier de nouvelles études sur le niveau des jeunes français dans ces matières. Les élèves bénéficieront aussi d’une aide personnalisée pour leur orientation.

 

3. Interdiction du portable dans les collèges et lycées

Là, on ne rigole plus. La mesure a été votée par le Sénat et l’Assemblée nationale à la mi-juillet. A l’origine, l’interdiction des portables ne devait concerner que les écoles primaires et les collèges, avant que le Sénat ne décide d’étendre cette mesure aux lycées. Le texte a été officiellement adopté le 26 juillet. L’idée est donc d’interdire tout objet connecté aux élèves, à moins qu’il ne soit requis pour des usages pédagogiques ou par des enfants handicapés. Reste à voir comment les règlements intérieurs des établissements s’accommoderont d’une telle loi, et si elle sera suivie. En revanche, inutile de douter des effets bénéfiques d’une déconnexion, même partielle !

 

4. Le retour des langues anciennes et du chant choral au collège

Le latin et le grec vont officiellement être remis au goût du jour, quand certains déploraient leur disparition dans les enseignements facultatifs. Les langues anciennes font donc leur retour, de même que le chant choral. Si cette seconde initiative peut sembler étrange, elle s’explique par la volonté qu’aurait le ministère de l’Education nationale d’encourager les pratiques artistiques et la cohésion entre les élèves. Alors, pour ceux qui ont envie de chanter mais n’osent pas se lancer seuls, c’est l’occasion ou jamais !

 

5. L’école primaire revient à ses valeurs sûres

Si l’on peut dire. De même que l’accent est mis sur le français et les maths à l’entrée du lycée, il en va de même en primaire dès la rentrée 2018. Les directives du ministère de l'Education nationale s’appliquent à toutes les classes dès le CP. Ainsi, le français connaît un recalibrage, puisque la notion de prédicat instaurée pour remplacée les notions canoniques de COI et COD ne figure plus dans les programmes. Retour aux bons vieux principes du français : les professeurs des écoles sont ainsi fortement encouragés à faire une dictée par jour à leurs élèves, ainsi qu’à leur faire lire un nombre conséquent d’œuvres dans l’année.

Dès le CP également, les élèves devront aborder les quatre opérations mathématiques et la résolution de problèmes. Enfin, les cours d’éducation civique seront axés autour de trois finalités : respecter autrui, acquérir et partager les valeurs de la République, et construire une culture civique. Les « compétences travaillées », quant à elles, seront la sensibilité, la règle et le droit, le jugement et la culture de l’engagement. A noter que ces trois axes seront poursuivis pendant les heures d’enseignement moral et civique dispensées au collège.