En ce moment :

Préparez votre séjour à l'étranger : pensez à votre assurance santé !

 

Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Séquence nostalgie: Les choses qui nous faisai...

Séquence nostalgie: Les choses qui nous faisaient peur quand on était petits

L'enfance, cette période innocente où l'on ne devait s'inquiéter de rien, où tout n'était que jeux et insouciance... L'enfance, c'est aussi cette sombre période où on avait tous peur de plein de choses. En voici un petit florilège.

11 Octobre 2012 à 10h20 | | 0 avis

Séquence nostalgie: Les choses qui nous faisaient peur quand on était petits

Les clowns

Je sais, on essaie de nous persuader que les clowns sont gentils et drôles mais les gens qui sont ultra-maquillés, qui ont un trop grand sourire et des cheveux verts, c’est quelque peu angoissant. Pour peu qu’il vienne vers toi pour te faire un bisou ou un blagounette et c’est la crise de larmes assurée. Il a l’air sympa le Joker ? Et le clown du livre de Stephen King « Ça », il n’est que bonté ? Je ne pense pas, non… Méfiez-vous de l’homme aux chaussures trop grandes… Méfiez-vous…

 

 


L’émission Mystères 

Cette émission a été diffusée sur TF1 de 1992 à 1994 et fut une source de cauchemars et de traumatismes pour bien des enfants. C'était le pendant des émissions du genre "les 30 histoires mystérieuses" mais dans les années 1990. Souvenons-nous notamment du mystérieux êtres aux yeux rouges caché sous le lit et qui attendait son heure pour attaquer ou de la mystérieuse dame blanche. Combien d’entre-nous n’ont plus osé aller se coucher sans vérifier sous le lit ?

Mystère, c’était la trouille au ventre quand tu allais te coucher mais c’est aussi l’impatience de voir quelles nouvelles histoires flippantes ils allaient nous raconter la semaine suivante. 

Le générique de l’émission

 

 


Le père Noël

Dans le genre personne déguisée effrayante, il est aussi pas mal. Quel enfant n’a pas eu la joie de faire une queue d’une heure pour avoir l’honneur d’être mis sur les genoux d’un inconnu à fausse barbe ? Et si on pleurait, on se faisait gronder parce que ça ne donne pas bien sur la photo. Et encore, vous avez peut-être échappé au Père Fouettard, le terrible acolyte de Saint-Nicolas principalement fêté dans l’est et le nord de la France, mais également en Belgique. Le Père Fouettard, son job, c’est de punir les enfants qui ont été méchants. En même temps, son nom ne laisse pas de place au doute. Avec lui, il valait mieux avoir été un ange. Tout le temps.

Oh qu'ils sont contents les enfants!

 


La cave, le sous-sol ou un vieux grenier

Vous étiez là, tranquille, à jouer aux Lego ou à la Game Boy, quand votre mère vous demandait d’aller chercher quelque chose… à la cave ! La cave, l’endroit le plus mystérieux de votre maison. L’endroit que vous oubliiez complètement jusqu’à ce que l'on vous demande d’y aller…

Mais vous ne vouliez pas montrer que vous aviez la trouille, vous aviez 8 ans, bon sang ! Finies les gamineries ! Mais quand vous ouvriez tout doucement la porte et que vous deviez passer votre main dans l’obscurité pour allumer la lumière, vous ne faisiez pas trop le malin. Vous dénichiez le plus vite possible la chose dont votre mère avait besoin, complètement paniqué, et vous remontiez les marches en courant, juste au cas où. Vous claquiez la porte derrière vous, essoufflé, le cœur qui battait à 100 à la minute et vous aviez l’impression d’être un héros. 


Le Téléchat

Encore un des ces divertissements qui était censé plaire aux enfants mais en fait... non. Le Téléchat, pour ceux qui ont eu la chance de passer à travers, c'était des marionnettes (déjà ça, ça fait peur) qui présentaient le journal. Alors il y avait le chat, qui avait les yeux les plus flippants du monde, une autruche et aussi un téléphone qui aura hanté des générations d'enfants. Lorsque l’un des personnages le décrochait, on avait un gros plan sur le combiné et là, quelle était notre surprise de découvrir, au lieu des trous par lequel on écoutait, une tête de bébé… Oui, oui, avec les lèvres qui bougeaient, les yeux tristes et une voix de vieillard… Brrrrr… Voilà un extrait, le téléphone apparaît à 3'35, soyez forts.

Un petit extrait

 


Les monstres sous le lit

Souvenez-vous, vous êtiez dans votre lit, vous veniez de lire un « Chair de poule » et ce n’était pas une bonne idée. Vous éteigniez la lumière et, peu après, vous commenciez à entendre des choses. Des bruits, des pas, des respirations.

Vous tentiez de vous rassurer mais, au moment où vous pensiez avoir aperçu une ombre sur le mur, vous faisiez comme tout le monde : vous vous planquiez sous la couette. Etrange réflexe que celui-là. Non seulement vous vous retrouviez à étouffer sous les couvertures mais, surtout, vous pensiez vraiment qu’un monstre ne vous trouverait pas ? C’était nul comme planque, vous le saviez, on le savait, même le monstre le savait, mais vous ne pouviez pas vous en empêcher. Et le pire, c’était ça : votre barrière anti-monstres était nulle et vous en aviez pleinement conscience.


Retrouvez nos séquences nostalgie :

Vigane Blakaj

Crédit photo: © stokkete - Fotolia.com

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis