aide les jeunes à réussir leurs examens et leur orientation

 

Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rapport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Le Canada part à la chasse aux faux étudiants

Le Canada part à la chasse aux faux étudiants

Le Canada est un pays très attractif, et pas seulement pour les étudiants. C'est pour cette raison que le pays doit faire face à de nombreux migrants prétextant entrer sur le territoire pour faire des études, alors qu'ils ne mettront jamais un pied dans une université.

04 Janvier 2013 à 11h56 | | 0 avis

Le Canada part à la chasse aux faux étudiants

Combler la faille

La faute à une faille importante du Programme des étudiants étrangers (PEE). A l'heure actuelle, les personnes désireuses de suivre des études aux Canada doivent seulement présenter une demande à une entreprise ou une école. Une fois sur le territoire, plus rien ne les oblige à faire des études, car il n'existe aucun mécanisme de suivi. Beaucoup de migrants utilisent donc ce système simple pour entrer illégalement sur le territoire.

Pour lutter contre ce problème, Jason Kenney, ministre canadien de la Citoyenneté, de l’Immigration et du Multiculturalisme, a annoncé qu'il allait limiter l'accès au permis d'études, précieux sésame pour étudier sur le territoire. Désormais, pour en bénéficier, il sera nécessaire de fréquenter des établissements bien précis, désignés par les provinces et les territoires. 


Possibilité de travailler à côté des cours

Autre nouveauté annoncée : les étudiants immigrés pourront désormais travailler à temps partiel à côté de leurs études grâce à ce "permis". Pour l'instant, ils sont dans l'obligation de faire une demande de permis de travail séparée. 

"L’amélioration du Programme des étudiants étrangers permet de renforcer la réputation du Canada en tant que destination de choix pour les étudiants étrangers", a déclaré le ministre. "En plus d’avoir des répercussions favorables sur l’économie, les diplômés étrangers sont une excellente source d’immigrants permanents éventuels. Quant à ceux qui choisissent de rester au Canada, leurs études canadiennes ainsi que leurs compétences linguistiques sont d’importants facteurs de succès." peut-on lire dans un communiqué. 

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis