Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

L'université de Cambridge veille à votre nive...

L'université de Cambridge veille à votre niveau d'anglais !

Cécile Loyer est responsable marketing pour les examens et tests d’anglais de l’université de Cambridge : Cambridge English Language Assessment, pour la France, le Benelux et la Suisse. Elle travaille depuis 6 ans dans le secteur éducatif et plus particulièrement dans le domaine des langues et était auparavant responsable marketing Grand Public chez Tell Me More, leader des logiciels d’apprentissage des langues.

25 Mars 2014 à 10h50 | | 0 avis

L'université de Cambridge veille à votre niveau d'anglais !

Passionnée par la langue anglaise et par les environnements internationaux, c’est tout naturellement que Cécile Loyer est arrivée à Cambridge English Language Assessment. Entretien.

Pouvez-vous nous présenter Cambridge English Language Assessment ?

Cambridge English Language Assessment est le département de l’université de Cambridge spécialisé dans l’évaluation des niveaux d’anglais. Notre organisation fait partie de l’association européenne des certificateurs de langues (ALTE) qui a mis au point avec le Conseil de l’Europe le système international de comparaison des compétences en langue sur différents niveaux, le CECR.

Plus de 4 millions de candidats par an passent nos examens

Plus de 4 millions de candidats par an passent nos examens, que ce soit pour progresser en anglais pendant leurs études secondaires, pour aller étudier à l’étranger au cours de leur cursus étudiant, ou pour prouver durant leur vie professionnelle leur niveau de langue sur un CV par exemple. 

En France, du fait d’un partenariat avec l’Éducation Nationale, les examens de Cambridge English sont notamment passés par la plupart des 40 000 élèves de seconde section européenne et par de nombreux étudiants qui par exemple ont besoin d’une attestation de leur niveau d’anglais pour leur diplôme d’ingénieur.


 

Vous avez tenu 2 salons début février Porte de Versailles à Paris : pouvez-vous nous faire un petit retour sur ces 2 événements ?

Nous étions en effet l’un des exposants majeurs du salon Expolangues, un salon dont les visiteurs professionnels et grand public viennent s’informer sur toutes les nouveautés en termes d’apprentissage des langues, d’enseignement et d’évaluation. Nous y avons donné deux conférences dont une centrée sur nos examens dans le cadre du collège et du lycée. Des chefs d’établissement, des professeurs et des élèves étaient venus témoigner des bénéfices apportés par nos examens et leur préparation.

Pour intégrer une université dans un pays anglo-saxon, un certificat d'aptitudes en anglais [est] le passage obligé

La semaine précédente, nous étions sur le salon Partir Étudier à L’Étranger. Notre stand n’a pas désempli : les lycéens et étudiants visiteurs du salon se sont rapidement rendu compte que, pour intégrer une université dans un pays anglo-saxon, un certificat de leurs aptitudes en anglais était le passage obligé.

Nous avons d’ailleurs pu constater que tous ces jeunes réalisent parfois un peu tard que, pour s’expatrier pour leurs études, il leur faut un niveau d’anglais bien supérieur au niveau B2 qu’ils ont prétendument obtenu au baccalauréat, mais qui n’a jamais été certifié par un organisme international.


 

Quels conseils donneriez-vous à un lycéen ou à un étudiant qui veut étudier à l'étranger et/ou progresser en anglais ?

Mon avis c’est qu’il ne faut pas se contenter d’être bon en anglais au lycée en suivant le programme de l’Éducation Nationale. D’abord, parce que le risque c’est de se bercer d’illusions sur son véritable niveau. Il faut absolument passer, à un moment ou à un autre, une certification internationale qui vous indiquera et validera votre niveau CECR (de A1 à C2). Ensuite, parce que le nombre d’heures d’enseignement de l’anglais est notoirement insuffisant : deux heures d’anglais par semaine en première et terminale ne suffisent pas pour espérer « passer un cap » et rentrer ainsi en compétition avec les autres étudiants européens qui parlent plutôt mieux anglais que nous car mieux préparés à ce stade.

Dans la vie quotidienne, lycéens et étudiants sont très souvent confrontés à la langue anglaise, que ce soit à travers la musique, les films (à voir absolument en V.O !) ou encore sur Internet. Mais pour faire plus d’anglais et réellement progresser, il faut au minimum rentrer en section Européenne en seconde, ce qui vous permettra d’ailleurs de passer gratuitement la certification B1 de Cambridge, offerte par le Ministère (test CEC : Cambridge English Certificate) et développée en partenariat. Autre solution : un nombre croissant de collèges et lycées privés proposent des filières d’anglais renforcé qui préparent à nos examens. Je vous conseille de les intégrer le plus tôt possible.

Il ne faut pas se contenter d'être bon en anglais au lycée en suivant le programme de l'Éducation Nationale

Maintenant, si votre établissement n’a ni section Européenne, ni filière d’anglais renforcé, je pense qu’il faut malheureusement se tourner vers l’extérieur : de nombreuses écoles de langues donnent des cours de préparation Cambridge sous diverses formules, cours réguliers ou stages intensifs durant les vacances scolaires. La classe de seconde est sans doute d’ailleurs le meilleur moment pour un stage intensif. Il n'y a pas d'examens en fin d'année et la plupart des lycéens terminent l’année scolaire début juin : il reste alors trois bonnes semaines pour travailler son anglais avant les vraies vacances d’été !


 

L'expertise apparaît comme le thème central pour Cambridge English : comment définiriez-vous ce terme d'expertise et qui sont vos experts ?

Nous sommes une organisation à but non lucratif, c’est-à-dire que nos profits sont entièrement réinvestis dans la recherche. Notre équipe de recherche est très importante : 42 personnes dont une quinzaine de détenteurs de doctorats travaillent à temps complet à Cambridge sur des sujets aussi variés et techniques que l’évaluation, la statistique et la psychométrique, la linguistique de corpus, et bien d’autres encore. Les travaux de nos chercheurs assurent la fiabilité, la sécurité et la validité de chaque test.

Parmi nos chercheurs, nombreux sont ceux qui publient des articles dans des revues spécialisées ou interviennent dans des conférences internationales, comme celle d’ALTE qui va d’ailleurs avoir lieu à Paris les 10 et 11 avril à la Cité Universitaire. Reconnus comme des experts, non seulement pour l’évaluation des niveaux d’anglais, mais aussi pour l’enseignement et l’apprentissage, nous sommes ainsi régulièrement sollicités dans le monde entier par des ministères de l’Éducation ou d’autres décideurs pédagogiques.

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis