Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2018

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

C'est officiel : vous ne disséquerez plus de s...

C'est officiel : vous ne disséquerez plus de souris en cours de SVT

La ministre de l’Education Nationale Najat Vallaud-Belkacem a publié hier une circulaire interdisant les dissections animales en cours de Sciences de la vie et de la Terre. La dissection, elle, est toujours autorisée. Alors, quel animal pourrait se retrouver sur votre paillasse ?

Publié le 26 Juillet 2016 à 17h14 | | 0 avis

C'est officiel : vous ne disséquerez plus de souris en cours de SVT

Depuis plusieurs années, la dissection de souris en cours de SVT est l’objet d’un feuilleton à rebondissements, qui vient de trouver son terme le 25 juillet. Depuis hier, la dissection de souris est définitivement interdite en cours. « Il n'est plus autorisé de procéder à des dissections d'animaux morts élevés à seule fin d'expériences scientifiques », annonce la circulaire éditée par Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l’Education Nationale.

Mais revenons sur les épisodes précédents. En 2014, l’Education Nationale avait officiellement interdit les dissections de vertébrés dans l'enseignement primaire et secondaire. Une décision contestée par le syndicat national des enseignements du second degré, qui a demandé, en 2015, l’annulation de cette décision. Il dénonçait un excès de pouvoir. Nouveau rebondissement en avril dernier : le Conseil d’Etat revenait sur sa position, rendant la dissection des souris à nouveau possible. On s’en doute, ce pas en arrière causa un tollé auprès des associations de défense des animaux. La circulaire publiée le 25 juillet par le ministère de l’Education Nationale devrait mettre un point final à ces débats.

➜ À voir aussi : Test : êtes-vous fait pour la filière scientifique ?

Que vont proposer les cours de SVT en dissection ?

C’est toute la question. La circulaire publiée hier indique que, désormais, les dissections seront uniquement possibles sur « des invertébrés, à l’exception des céphalopodes ». Autrement dit : des pieuvres ou des sèches, par exemple. L'étude des ces animaux n’est pas pertinente en dissection, puisque leur organisme est profondément différent de celui des souris et des lapins. Rappelons que la dissection sert à étudier la construction d’un corps dont les organes ne sont pas très différents des nôtres.

Toujours selon la circulaire, il sera possible de pratiquer la dissection « sur des vertébrés ou sur des produits issus de vertébrés faisant l'objet d'une commercialisation destinée à l'alimentation ». En clair : à part des cuisses de grenouille ou des poulets, le champ des possibles diminue. Peut-être, en fin de compte, n’aurez-vous pas de dissection à faire du tout. Et si vous en avez une, vous avez le droit de vous y opposer sans recevoir de sanction.

➜ À voir aussi : La France est 8ème au classement du nombre de chercheurs

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis