Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rapport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Et le pouvoir d'achat des étudiants dans tout ...

Et le pouvoir d'achat des étudiants dans tout ça ?

01 Septembre 2011 à 00h00 | | 0 avis

Et le pouvoir d'achat des étudiants dans tout ça ?

Pour chaque nouvelle rentrée universitaire, la bataille des chiffres, entre les syndicats étudiants et le gouvernement, donnent un aperçu de la situation du pouvoir d’achat des étudiants. Le coût de la vie étudiante augmente ainsi, selon les organisations étudiantes, de 4,1% dès la rentrée 2011. Sécurité sociale, ticket RU, frais d'inscription, tout y passe. Et notre pouvoir d'achat dans tout ça ?

Augmentation du coût de la vie étudiante : les raisons et les conséquences

Les dépenses dites obligatoires

Les dépenses obligatoires comprennent pour chacun des étudiants les frais d’inscription et les frais de la sécurité sociale, pour les étudiants non boursiers. Pour cette rentrée 2011, ces frais ont progressé 3.34 % pour les frais d’inscription (selon un regroupement Licence, Master et Doctorat) et de 1.50 % pour la sécurité sociale (203 € pour 2011 contre 200 € en 2010, les boursiers étant donc exonérés).

Pour un étudiant en Licence : le total des frais sera de 177 € + 203 € soit 380 € (contre 374 € en 2010), pour un étudiant en Master de 245 € + 203 € soit 448 € (contre 437 € en 2010) et pour un étudiant en Doctorat de 372 € + 203 e soit 575 € (contre 559 € en 2010). Ces dépenses, sans être trop excessive sur toute une année, risquent de peser lourd sur le budget étudiant.

Des dépenses de loyer, de restauration et de transport en augmentation

Le coût du logement en France a progressé, notamment en région parisienne et ce coût doit être répercuté sur le prix du logement étudiant. Entre Paris et la Province, l’accroissement de ce coût est disproportionné : Paris + 8.90 % et Province + 1.90 %.

On peut également déplorer une pénurie de logement étudiant, où la dernière solution pour se loger reste celle d’effectuer des demandes auprès des particuliers dont le loyer est nettement supérieur à celui d’un logement étudiant.

En matière de restauration, l’addition est lourde pour un étudiant, avec une augmentation moyenne de 8.40 %. Cet accroissement est dû à une prolongation de la durée d’études qui devrait débuter pour de nombreux étudiants dès le début septembre.

Pour ceux qui désirent rester chez leurs parents, le transport étudiant sera une nécessité pour se rendre sur le lieu d’études : train, bus, métro, voiture…là aussi le budget consacré à cette catégorie pourrait progresser même si en Province, une baisse des abonnements annuels est attendue, ne serait-ce que pour les étudiants.

 


Les moyens pour surmonter le coût de la vie étudiante

Créer un dixième mois de bourse

Les étudiants boursiers attendent cette décision depuis des mois : la création d’un 10ème mois de bourse. Ce mois supplémentaire entrera en vigueur dès septembre. Tout en saluant cette initiative et le respect des promesses qui ont été faites, beaucoup commencent déjà à s'alarmer sur les retards qui pourront être observés. Une autre revendication monte alors aussitôt : un versement de la bourse à date régulière, de préférence au tout début du mois.

Trouver un job étudiant

Plus facile à dire qu'à faire, avoir la possibilité d'avoir un emploi en dehors de la fac demeure pour beaucoup d'étudiants le seul moyen pour financer leurs études ; leurs familles ne pouvant pas ou peu intervenir financièrement. Ces derniers tente alors de trouver un job étudiant. Près de 6 étudiants sur 10 travaillent en dehors de leurs études et il faut savoir que les jobs étudiants sont la première cause d’échec à l’université, le salariat étudiant conduisant dans la plupart des cas à un manque de travail en dehors des cours ou la chute vertigineuse du temps qui devrait y être consacré.

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis