Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Le service civique : 2 ans après

Le service civique : 2 ans après

07 Mars 2012 à 16h02 | | 1 avis

Le service civique : 2 ans après

Le ministre de l’éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative, Luc Chatel, la secrétaire d’Etat chargée de la vie associative, Jeannette Bougrab, et le président de l’Agence du service civique, Martin Hirsch, ont, lors d’une conférence de presse, dressé un bilan du service civique qui a été créé le 10 mars 2010, il y a un peu moins de deux ans donc.

Le service civique est un dispositif qui permet aux personnes âgées de 16 à 25 ans de s’engager 6 à 12 mois au sein d’une association, d'un établissement public ou d’une collectivité territoriale pour effectuer une mission d’intérêt général.

Luc Chatel a donc dressé un bilan positif du service civique qui est, selon lui, un succès. Il s’agirait d’une contribution majeure de la politique du Gouvernement qui favorise la jeunesse et répond à la volonté d’engagement des jeunes.


Les chiffres du service civique

Depuis juin 2010, ce sont plus de 20 000 jeunes qui ont effectué un service civique et qui se sont engagés au service de l’intérêt général.

Ces jeunes se sont majoritairement tournés vers les domaines de la solidarité (27%) de l’éducation pour tous (18%), de l’environnement (15%) et de la culture et des loisirs (15%). Luc Chatel a ensuite insisté sur la diversité des missions proposées et celle des profils des jeunes qui ont effectué ces services civiques.

Les autres chiffres importants du service civique sont les suivants :

  • 23% des jeunes engagés dans un service civique ont un niveau inférieur au bac, 36% ont le niveau bac et 41 % d’entre eux ont un niveau supérieur au bac.
  • 17 % de ces jeunes habitent les quartiers de la politique de la ville.
  • 74 % des missions ont lieu au sein d’une association, 12% au sein d’une collectivité territoriale et environ 14%  au sein d’un établissement public
  • 10% des jeunes en mission sont des ultramarins

Une expérience valorisante et valorisée

La secrétaire d’Etat chargée de la vie associative a ensuite précisé que certains établissements d’enseignement supérieur et certaines entreprises valorisent le service civique. Ainsi elle a rappelé que diverses universités facilitent l’attribution des crédits aux jeunes qui sont engagés dans un service civique et que de nombreuses entreprises se sont engagées à valoriser le service civique dans leur processus de recrutement.


 

Un dispositif qui implique et mobilise

Le président de l’Agence du service civique a ensuite mis en évidence la mobilisation des associations. Près de 3000 d’entre elles ont obtenu l’agrément. Il a aussi souligné l’implication des collectivités territoriales. Il les encourage d’ailleurs à soutenir les volontaires en leur proposant des tarifs préférentiels pour les transports en commun.

Il est enfin revenu sur l’implication des services de l’Etat dans les régions qui, selon lui, ont fait du service civique une priorité.

Toutefois, les ministres ont rappelé leur objectif : 10 % d’une classe d’âge en service civique en 2014 (75 000 jeunes). 25 000 contrats de service civique vont être signés en 2012. Et cette montée en puissance n’est pas prête de s’arrêter puisque du 12 au 16 mars prochains des spots télévisés qui mettent en scène 5 jeunes engagés dans un service civique seront diffusés par France Télévision à 13h55, ce qui devrait encore attirer des jeunes.

A vous de vous engager !

Les avis sur cet article
sandrine8586

20 / 20

Si j'en avais eu le temps je l'aurais fait !
Par

sandrine8586

- le 07 Mars 21h03
Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis