Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2018

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Attentat à l'université de Garissa : un des t...

Attentat à l'université de Garissa : un des terroristes était un étudiant en droit

L’université de Garissa au Kenya a subi une violente attaque terroriste dans laquelle 148 personnes ont trouvé la mort. L’un des assaillants a été identifié, il s’agit d’un jeune étudiant en droit aux très bonnes appréciations.

Publié le 07 Avril 2015 à 10h20 | | 0 avis

Attentat à l'université de Garissa : un des terroristes était un étudiant en droit

Un étudiant brillant et diplômé en droit devenu terroriste…

Abdirahim Abdullahi a été identifié comme faisant partie du commando terroriste shebab qui a pris d’assaut le campus universitaire de Garissa en tirant à vue sur les étudiants résidant sur place dès 5h30 le jeudi 2 avril 2016. Il fait partie des quatre assaillants qui ont péri suite à l’intervention des forces de sécurité kényanes.

Le jeune homme, étudiant en droit et diplômé de la faculté de droit de Nairobi, était décrit par ses proches comme « un futur brillant juriste ». Kényan d’ethnie somali, sa disparition avait été signalée par son père, responsable local d’une circonscription du comté de Mandera. Ce dernier soupçonnait son fils de s’être rendu en Somalie.

Pour le moment Abdirahim est le seul assaillant sur les quatre tués à avoir été identifié. Son parcours surprend alors qu’il était promis à un bel avenir.

Pour le président du Kenya qui s’est exprimé à la fin du siège : « contrer le terrorisme est devenu particulièrement difficile, car ceux qui le planifient et le financent sont profondément implantés dans nos communautés, et sont considérés comme des gens ordinaires et inoffensifs. La radicalisation qui engendre le terrorisme se déroule [...] au grand jour, dans les écoles coraniques, les maisons et les mosquées avec des imams sans scrupules ».

Le Kenya a décrété trois jours de deuil national pour rendre hommage aux victimes de cette tuerie à partir de dimanche 5 avril 2016.

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis