Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rapport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Après les MOOC, les SPOC

Après les MOOC, les SPOC

L’offre de cours numériques s’enrichit d’un nouveau genre, les SPOC. Alors que les MOOC peuvent être suivis par des milliers de personnes, les universités leur préfèrent de plus en plus les SPOC, des cours à effectifs réduits mieux encadrés.

12 Juin 2014 à 16h08 | | 0 avis

Après les MOOC, les SPOC

La Small private online class (SPOC)

30 étudiants encadrés au lieu de 10 000 internautes laissés seuls dans la nature, c’est la promesse du nouveau concept de l’éducation numérique : le SPOC. Une idée très proche du cours inversé qui consiste à mettre en ligne une vidéo du cours puis à réaliser des exercices et activités durant les heures de classe. Sauf qu’avec les SPOC, tout se fait à distance. L’objectif de la démarche est simple : encadrer les internautes pour éviter le fort taux d’abandon des MOOCs. En effet, seuls 5% des inscrits valident leur formation. Un échec que certains mettent justement sur le manque d’encadrement et sur l’absence de diplôme à la clé. Un élément sur lequel le SPOC se démarque bien de son aîné.


SPOC vs MOOC ?                                      

Pour François Germinet, le président de l’université Cergy Pontoise interrogé par Le Figaro, nul besoin d’opposer les deux types de cours car le public concerné n’est pas le même. Le MOOC s’adresse à un public large composé à la fois d’étudiants, de salariés et de retraités. Tous souhaitent en apprendre davantage sur un sujet mais n’entendent pas forcément valoriser la formation par un diplôme. Le SPOC, lui, cherche davantage à enseigner une compétence et à proposer une formation continue pour les entreprises. Son public est donc surtout composé d’étudiants et de salariés motivés.


SPOC, MOOC, Cours magistral et TD

L’université du futur sera-t-elle composée d’un mix savant entre MOOC, SPOC, Cours magistral et TD ? Alors que certains prônent la fin du cours magistral au profit des travaux dirigés, les cours numériques ont du potentiel à exploiter. Certains directeurs d’établissements voient bien les MOOCs remplacer les cours introductifs mais les SPOCs ne devraient pas remplacer les TDs car pour François Germinet, le présentiel est essentiel. Les SPOCs devraient toutefois permettre aux personnes empêchées et handicapées de suivre les cours dans les meilleures conditions possibles. 

digiSchool a sélectionné pour vous
Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis