Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2019

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

#Insolite : après l'IDRAC Défense, deux étud...

#Insolite : après l'IDRAC Défense, deux étudiants témoignent

Du 8 au 10 février 2016, une quarantaine d'étudiants de l'IDRAC Business School participaient au programme IDRAC Défense. Rassemblés pendant 3 jours dans un camp militaire, ils ont appris les valeurs de leadership et de management. Justine et Hugo nous racontent.

Publié le 20 Février 2016 à 11h02 | | 0 avis

#Insolite : après l'IDRAC Défense, deux étudiants témoignent

Du 8 au 10 février 2016 avait lieu la quatrième édition de l'IDRAC Défense. Une quarantaine d’étudiants se sont rassemblés au camp de militaire de la Valbonne afin de passer trois jours en totale immersion. Le programme ? Courses d’orientation, brancardage, secours au combat et évacuation de blessés : les jeunes n’ont pas chômé. En les formant à l’action, l’école a inscrit cette aventure dans la lignée de son enseignement.

Justine et Hugo, étudiants en 3ème année du programme Grande École de l’IDRAC Business School étaient présents pour vivre cette expérience insolite. Les deux jeunes gens ont eu l’occasion de développer de nouvelles aptitudes liées au commandement et au management. Les cas pratiques alliaient leadership, dépassement de soi et esprit d’équipe. Véritable outil de cohésion sociale, ce stage leur a permis de se découvrir individuellement, mais aussi et surtout collectivement.

➜ À voir aussi : Le programme IDRAC Bachelor intègre le portail APB

 

Pourquoi avoir suivi le stage IDRAC Défense ?

Justine : « J’ai choisi de suivre ce stage parce que c’était une manière pour moi de découvrir l’armée, je n’ai personne dans mon entourage qui soit lié à ce milieu, du coup j’étais intéressée par cette culture militaire et c’était l’occasion de faire quelque chose dont je n’ai pas l’habitude et qui est différent. En plus, j’avais eu de bons échos des anciens qui avaient participé aux éditions précédentes et qui disaient que c’était une super expérience »

Hugo : « Pour apprendre à se connaître déjà et puis pour dépasser mes limites, tout seul mais aussi en groupe... surtout en groupe d’ailleurs et finalement j’ai trouvé qu’ils avaient été même un peu trop gentils avec nous !»

 

j’ai réalisé qu’il faut toujours tenir compte les uns des autres et être capable de gérer les personnalités

 

Quel est votre ressenti concernant ces trois jours ?

Justine : « Très fatiguée ! Il fallait s’entraider et se remotiver souvent mais ça nous poussait à sortir de notre zone de confort »

Hugo : « Très fatiguant mais très instructif ! Sinon, j’ai découvert le métier des armes et le fait que même si la hiérarchie est vraiment forte dans l’armée, cela reste des gens très humbles et qui sont finalement sur un même pied d’égalité face à la mort »

 

Pourriez-vous revenir sur un moment fort du stage ?

Justine : « J’ai beaucoup aimé le brancardage, il faut être efficace pour que ce soit fait le plus rapidement possible et utiliser les capacités de chacun. Je dirais également le lendemain de la randonnée quand, tard dans la nuit, tout le monde était sur les nerfs avec la fatigue qui commençait à s’accumuler, et que certains devenaient un peu plus agressifs, j’ai réalisé qu’il faut toujours tenir compte les uns des autres et être capable de gérer les personnalités »

Hugo : « J’ai été marqué par la reconstitution d’une mission de sauvetage avec un mannequin amputé d’une jambe qu’il fallait évacuer le plus vite possible et puis j’ai bien aimé une marche qu’on a faite dans la nuit : on s’attendait tous à ce qu’ils nous tendent un piège alors que non finalement mais on devait transporter un mannequin très lourd avec une équipe qui devait prendre le relais mais qui n’était bien sûr pas au courant! »

 

j'ai appris à développer mon leadership et à comprendre les mécanismes de cohésion d’équipe

 

Qu’avez-vous personnellement retiré de cette expérience ?

Justine : « Quand je pensais que je n’allais pas y arriver, j’ai appris à demander de l’aide parce qu’on est toujours plus fort en équipe et cela m’a beaucoup encouragée à me dépasser, à développer mon leadership et à comprendre les mécanismes de cohésion d’équipe »

Hugo : « J’ai franchement adoré et oui je dirais que c’est important qu’il y ait une bonne ambiance et une bonne dynamique de groupe pour faire face à la pression et évidemment c’est important de se connaître soi-même »

 

L’IDRAC Business School est aujourd’hui présente sur dix campus en France, et sur cinq campus européens associés (Cork et Dublin en Irlande, Santander et Barcelone en Espagne et Brno en République Tchèque). Avec 6000 étudiants et 20 000 alumni, l’école de commerce propose différentes formations, telles que le Programme Grande École (Bac+5), trois Bachelors (Bac+3), un Cycle Supérieur (Bac+4/5) et un BTS (Bac+2).

➜ À voir aussi : IDRAC Business School : ouverture de deux nouveaux campus à Barcelone et Dublin