Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rapport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Qu'est-ce qu'une année de césure ?

Qu'est-ce qu'une année de césure ?

29 Décembre 2011 à 00h55 | | 7 avis

Qu'est-ce qu'une année de césure ?

 

Comme beaucoup d’étudiants, on a besoin de souffler car après plusieurs années d’études la théorie ne nous satisfait plus : place à la pratique !
Qu’est-ce-qu’une année de césure ?
Sous différentes appellations telles que année sabbatique, stage hors cursus universitaire,  l’année de césure est le moment où l’étudiant fait un break. Elle peut prendre la forme d’un stage en entreprise, en France ou à l’étranger, d’un projet humanitaire ou tout simplement d’un séjour linguistique.
 
Une grande partie des écoles de commerce ont intégré ces pauses dans leur cursus entre l’avant-dernière et la dernière année d’études. Cela permet aux étudiants de mettre en pratique leurs années de théorie et ainsi de confirmer leur choix d’orientation professionel ou de spécialisation.
 
Si vous partez en stage à l’étranger, le but n’est pas de ne rien faire et de goûter aux spécialités locales du pays où vous résidez. Il est de concrétiser des projets avec l’entreprise qui vous emploie et de pouvoir dire lors d’un futur entretien ce que vous avez fait durant ces 6 mois de break.
Un premier pas vers le monde de l’emploi 
Lors de cette année de césure, il est temps pour vous de nouer des contacts, de saisir des opportunités, celles qui ne s’offrent pas à vous lorsque vous êtes à l’école. Il faut savoir qu’environ 80% des étudiants ayant fait une césure sont embauchés par l’entreprise les ayant accueilli.
De plus, cette mise en pratique vous octroie un avantage concurrentiel face aux autres candidats : vous êtes déjà formés au métier. Et oui, vous êtes prêt à l'emploi, c'est ce que vous n'oublierez pas d'omettre lors de vos futurs entretiens.
Etre fait pour une césure
Ce n’est jamais évident de décider de partir en année de césure car cela revient à un changement de style de vie, de lieux, de personnes. D’autant plus, que cela veut dire que vous ne serez diplômé qu’un an après tout vos camarades d’école.
Aussi faut-il peser le pour et le contre.
Entre les hésitations du début, et le fait de ne pas vouloir arrêter son année de césure lorsqu’intervient la fin de celle-ci, il n’y a qu’un pas à faire.
Pour ceux qui auraient encore certains doutes, le fait de faire une année de césure est généralement rémunéré au minimum à 30% du SMIC, ce qui est non négligeable pour un étudiant.

Comme beaucoup d’étudiants, on a besoin de souffler car après plusieurs années d’études la théorie ne nous satisfait plus : place à la pratique !

Qu’est-ce-qu’une année de césure ?

Sous différentes appellations telles que année sabbatique, stage hors cursus universitaire, l’année de césure est le moment où l’étudiant fait un break. Elle peut prendre la forme d’un stage en entreprise, en France ou à l’étranger, d’un projet humanitaire ou tout simplement d’un séjour linguistique. 

Une grande partie des écoles de commerce ont intégré ces pauses dans leur cursus entre l’avant-dernière et la dernière année d’études. Cela permet aux étudiants de mettre en pratique leurs années de théorie et ainsi de confirmer leur choix d’orientation professionel ou de spécialisation. 

Si vous partez en stage à l’étranger, le but n’est pas de ne rien faire et de goûter aux spécialités locales du pays où vous résidez. Il est de concrétiser des projets avec l’entreprise qui vous emploie et de pouvoir dire lors d’un futur entretien ce que vous avez fait durant ces 6 mois de break.


Un premier pas vers le monde de l’emploi 

Lors de cette année de césure, il est temps pour vous de nouer des contacts, de saisir des opportunités, celles qui ne s’offrent pas à vous lorsque vous êtes à l’école.

Il faut savoir qu’environ 80% des étudiants ayant fait une césure sont embauchés par l’entreprise les ayant accueilli.

De plus, cette mise en pratique vous octroie un avantage concurrentiel face aux autres candidats : vous êtes déjà formés au métier. Et oui, vous êtes prêt à l'emploi, c'est ce que vous n'oublierez pas d'omettre lors de vos futurs entretiens.


Etre fait pour une césure

Ce n’est jamais évident de décider de partir en année de césure car cela revient à un changement de style de vie, de lieux, de personnes. D’autant plus, que cela veut dire que vous ne serez diplômé qu’un an après tout vos camarades d’école.

Aussi faut-il peser le pour et le contre.

Entre les hésitations du début, et le fait de ne pas vouloir arrêter son année de césure lorsqu’intervient la fin de celle-ci, il n’y a qu’un pas à faire.

Pour ceux qui auraient encore certains doutes, le fait de faire une année de césure est généralement rémunéré au minimum à 30% du SMIC, ce qui est non négligeable pour un étudiant.

 

Les avis sur cet article
SILC

20 / 20

L'année de césure ou "gap year" est fréquente chez les étudiants du Royaume-Uni ou des pays Nordiques. Elle est en effet un moyen de se recentrer sur ses envies professionnelles, pour cela il faut la réfléchir bien avant de se lancer : l'objectif est-il de booster ses langues, de découvrir la partie pratique d'une filière professionnelle, de monter un projet volontaire,... ? En tout cas je suis d'accord pour dire qu'elle n'est absolument pas une perte de temps et permet de marquer des points sur le CV, car elle révèle une certaine forme d'autonomie, d'envie, d'organisation et prouve que l'étudiant est capable de mettre en place des moyens pour parvenir à ses objectifs. Cette année en dit beaucoup sur le caractère de l'étudiant et les recruteurs savent identifier ces profils. Entre deux CV et deux diplômes identiques, ce genre d'expérience fait la différence. Un atout pas négligeable à l'heure du marché de l'emploi d'aujourd'hui.
Par

SILC

- le 03 Janvier 16h40
sabined

20 / 20

Toutefois c'est bien stipulé dans l'article que l'on obtiendra son diplôme un an après ses amis. Peut être que les amis seront eux dans la vie active et travailleront.
Par

sabined

- le 31 Décembre 11h49
Plus de commentaires
Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis