Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2019

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

39% des individus ont un niveau de formation su...

39% des individus ont un niveau de formation supérieur à leurs parents

L’OCDE vient de publier une nouvelle étude sur le niveau de formation des jeunes en s’interrogeant sur le fait qu’il soit supérieur à celui de leurs parents. Les jeunes sont plus nombreux à être diplômés de l’enseignement supérieur.

Publié le 30 Janvier 2015 à 14h14 | | 0 avis

39% des individus ont un niveau de formation supérieur à leurs parents

L’OCDE commence le rapport de cette enquête en rappelant qu’entre 2000 et 2012, la quasi-totalité des pays ont observé une hausse du niveau de formation de leur population, due au recul du pourcentages d’individus non diplômés du Bac ou équivalent mais aussi à l’augmentation du pourcentage de diplômés de l’enseignement supérieur. Mais qu’en est-il chez les jeunes de 25-34 ans en comparaison de leurs aînés ?

Plus de diplômés de l’enseignement supérieur mais une progression en recul chez les jeunes

Un tiers des adultes est diplômé de l’enseignement supérieur. Chez les jeunes, ils sont 39% à être diplômés. Dans certains pays il apparaît une différence de 20 points de pourcentage de diplômés de l’enseignement supérieur entre les 25-34 ans et 55-64 ans.

L’OCDE en conclue donc que le niveau de formation s’élève de génération en génération et que 39% jeunes diplômés auraient atteint un niveau de formation supérieur à celui de leurs parents. Cependant, 12% ne sont pas parvenus à atteindre le niveau de formation de leurs parents. Et 40% ont un niveau équivalent à celui de leurs parents.

A noter que cette équivalence préoccupe l’OCDE puisque les jeunes générations auraient tendance à reproduire le faible niveau d’instruction de leurs parents. De plus, même si la mobilité ascendante du niveau de formation reste en progression, on note un certain ralentissement chez les jeunes générations.

A l’heure où le gouvernement redouble d’efforts pour mettre en place des plans d’action favorisant l’égalité des chances, quel que soit le milieu socio-professionnel dont sont issus les jeunes, on continue de constater que 55% des étudiants de 20-34 ans ont au moins un parent diplômé à ce niveau d’enseignement et démontre ainsi que la capacité des jeunes à poursuivre des études dans le supérieur serait conditionnée par le niveau de leurs parents.

Pour rappel, il faut noter que les jeunes qui ont le plus de chances de réussir dans le monde professionnel sont ceux diplômés de l’enseignement supérieur