En ce moment :

Préparez votre séjour à l'étranger : pensez à votre assurance santé !

 

Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

2 jeunes filles agressées à la sortie d'un bu...

2 jeunes filles agressées à la sortie d'un bus scolaire !

Un ado s’en est pris à 2 sœurs âgées de 12 à 15 ans alors qu’elles descendaient d'un bus scolaire. Cette scène dramatique a pris place à Nailly dans l’Yonne. La plus jeune a été prise en charge alors que son état s’était considérablement détérioré. Ses jours ne sont plus en danger !

15 Juin 2015 à 09h44 | | 0 avis

2 jeunes filles agressées à la sortie d'un bus scolaire !

Une agression gratuite

L’histoire s’est produite vendredi dernier dans l’Yonne. Les deux sœurs ont été sauvagement agressées à coups de couteau alors qu’elles descendaient de leur bus scolaire. L’adolescent a pris la fuite à vélo avant d’être interpellé.

La plus jeune a rapidement été admise à l’hôpital vendredi soir à Sens. Elle a été opérée avec succès et ses jours ne sont plus en danger. Tandis que l’aînée de 15 ans souffre seulement de blessures superficielles.

Selon les premiers éléments de l’enquête, l’agresseur âgé de 14 ans est scolarisé dans le même établissement que les deux sœurs. Celui-ci attendait les deux sœurs à la descente du bus scolaire à Nailly, petite commune à proximité de Sens.

L’hypothèse d’une déception amoureuse est évoquée

A l’heure actuelle, les enquêteurs n’ont pas encore déterminé le motif animant l’écolier. Des hypothèses diverses ont vu le jour parmi lesquelles, la théorie d’une déception amoureuse fait surface étant donné que les ados fréquentaient le même établissement.

La famille des victimes a pu bénéficier d'un soutien psychologique au centre hospitalier de Sens grâce à une action conjointe de la préfecture et de la justice. Le recteur de l'académie de Dijon, Denis Rolland, a indiqué qu'une "cellule psychologique sera mise en place dès lundi dans le collège."

"Madame Partouche, inspectrice d'académie, directrice académique des services de l'Education nationale de l'Yonne s'est rendue au centre hospitalier où ont été prises en charge les deux jeunes filles", a ajouté le communiqué du rectorat.

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis