Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rapport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Ils demandent 15 000 retweets pour faire annule...

Ils demandent 15 000 retweets pour faire annuler leurs partiels !

Les étudiants ne manquent pas d'imagination lorsqu'ils s'agit d'échapper à un examen. En décembre 2013, un étudiant de Harvard avait même envoyé de fausses alertes à la bombe à l'établissement. Heureusement, tous ne sont pas extrêmistes (et idiots). Aux Etats-Unis, l'un d'entre eux a fait un pari avec l'un de ses enseignants : annuler l'examen final contre un certain nombre de retweets...

15 Mai 2014 à 10h34 | | 0 avis

Ils demandent 15 000 retweets pour faire annuler leurs partiels !

15 000 tweets contre un exam

Twitter est un site de microblogging qui ne cesse de prendre de l'importance. En France, il compte 4.5 millions d'inscrits. Il permet de publier des messages courts (140 caractères) qui peuvent ensuite être "retweetés", c'est-à-dire republiés par d'autres membres de la plateforme. 

Andrew Muennink, un étudiant texan, a décidé d'utiliser le système de retweet à son avantage. Son objectif : faire annuler son partiel d'Art. Il a donc passé un contrat avec son professeur le 7 mai dernier.

Le principe est simple. Si ce tweet était retweeté 15 000 fois par les internautes, l'examen d'Art était annulé. Une bonne initiative puisque, comme vous pouvez le constater sous l'image, plus de 15 000 personnes ont relayé le message. Le pari est donc gagné pour l'étudiant.


L'administration n'a pas apprécié

Malheureusement, ce contrat n'a pas été du goût de l'administration de l'université. Elle a déclaré au site ABC News que les étudiants passeraient quand même leur partiel d'art à la fin du mois. Une décision qui a déçu Andrew : "un deal a été passé et il devrait être honoré". 

Un échec qui n'a pas refroidi les nombreux autres étudiants qui ont aussi tenté leur chance...

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis