Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2018

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

De math sup/math spé au poker : Sylvain Loosli...

De math sup/math spé au poker : Sylvain Loosli échoue à la 4ème place du Maint Event

Sylvain Loosli a échoué à la quatrième place du Main Event. Le Français s'incline donc à la quatrième place du plus grand tournoi de poker du monde, s'offrant tout de même une magnifique récompense de 2 792 533 dollars ! digiSchool media avait interviewé Sylvain Loosli quelques semaines avant le début de la table finale du Main Event. Redécouvrez cette interview !


Publié le 05 Novembre 2013 à 17h53 | | 0 avis

De math sup/math spé au poker : Sylvain Loosli échoue à la 4ème place du Maint Event

Sylvain Loosli est de ces hommes que le destin a su gâter. A tout juste 26 ans ce Toulonnais, qui en parait 10 de plus, est sur le point de réaliser le rêve de tous les joueurs de poker : remporter la table finale du Main Event. Autrement dit, devenir champion du Monde de poker et remporter la très coquette somme de 8,3 millions de dollars.

En 43 ans, seuls trois Français se sont hissés à cette place tant convoitée. digiSchool média a eu le privilège de s’entretenir avec Sylvain Loosli. Ce joueur, fraichement diplômé d’une école de commerce parisienne, revient avec nous sur son incroyable destin. Des bancs de Math Sup/Math Spé aux plus beaux sièges de poker.

En 43 ans, seuls trois Français se sont hissés en table finale du Main Event

La Table finale du Main Event se tiendra le 4 et 5 novembre prochains. Sylvain Loosli fait partie du clan très serré des November Nine, regroupant les neuf joueurs de la table finale du Main Event. Le tournoi le plus prisé des joueurs de poker, le Main Event des World Series Of Poker, a débuté début juillet. 6 352 joueurs s’étaient affranchis du buy-in (droit d’entrée) de 10 000 dollars. Sylvain avait lui financé ce buy in grâce à un tournoi satellite en ligne qu’il avait remporté.

Un élève brillant

C’est dans le sud de la France que Sylvain a passé sa jeunesse. Bon élève, il obtient rapidement un Bac S, mention Bien. Il entre alors à Math sup/Math spé à Marseille. Apres ces deux ans de prepa, Sylvain n’a « pas d’idée précise » de ce qu’il veut faire. Loin de lui l’idée devenir champion du monde de poker.

Passionné par la téléphonie mobile, j'ai passé des concours d’écoles de commerce

Passionné par le monde de la téléphonie mobile, Sylvain passe divers concours d’écoles de commerce. Il intègre finalement l’INT Management Paris (aujourd’hui Telecom Sud Paris). Après deux années d’études, dont un an en Erasmus en Slovénie, Sylvain effectue une année de césure et part à Londres réaliser un stage dans une start-up de téléphonie mobile.

De retour en France, il enchaine avec un stage de 6 mois chez Nokia. A la fin de sa 3ème année, Sylvain décroche un Master 2 Marketing et Stratégie en cursus double diplôme avec l’Université Paris Dauphine. Enfin, pour conclure en beauté ce parcours, Sylvain effectue son stage de fin d’études au sein d’Accenture une entreprise internationale de consulting et conseil.

Le poker oui, mais les études avant tout

Bref, vous l’aurez compris, Sylvain Loosli n’est pas du genre à mettre tous ses œufs dans le même panier. Car durant toutes ces années d’école de commerce, Sylvain sent bien qu’il se passe quelque chose avec les cartes et pourtant ne fait pas « tapis » sur un coup de tête. « J’ai commencé à jouer au poker en ligne, avec des amis, en 2006. Cela coïncidait avec mes premières années d’école de commerce. J’ai commencé avec des sit & go à 5 dollars. Puis je me suis vite pris au jeu. J’ai commencé à acheter des bouquins, à lire des articles, à trainer sur les forums. C’est la compétition qui me motivait le plus. Une fois que je m’étais constitué un bankroll (matelas d'argent qu’un joueur gagnant possède, généralement sur un compte disjoint de son compte courant, et dans lequel il puise pour payer ses inscriptions) confortable, je suis passé au cash game » nous raconte Sylvain.

Malgré mes gains au poker en ligne, je menais une vie d'étudiant classique

Mais le plus surprenant dans la trajectoire de Sylvain c’est le sérieux et le recul qu’il parvient à garder. « D’accord, j’ai loupé quelques cours le matin car je n’arrivais pas à me lever, mais j’étais raisonnable ! » plaide Sylvain. Loin du cliché du jeune joueur fanatique qui passe ses nuits et ses jours sur son PC, Sylvain mène une vie d’étudiant des plus classiques. « J’allais en cours tous les jours et parfois je jouais le soir. Mais parallèlement j’avais une vie associative riche, je faisais de la radio et pratiquais pas mal de sports, cela me prenait également beaucoup de temps » nous raconte-t-il.

Etudiant, il gagne 5 000 dollars par mois grâce au poker en ligne

A 23 ans, Sylvain fait le point. Etudiant, en école de commerce, il gagne chaque mois plus de 5 000 dollars grâce au poker en ligne ! Et pourtant, Sylvain n’en démord pas. Il finira son cursus scolaire et obtiendra son Master 2. Non il ne cédera pas aux sirènes de l’argent facile émanant du jeu !

Puis vient la fin de son stage de fin d’études. Sylvain a un Master 2 dans la poche et la passion du poker dans les tripes. Il a le choix : entamer une carrière d’ingénieur commercial dans le domaine des technologies de l’information et de la communication ou bien devenir joueur de poker professionnel. Il deviendra joueur de poker professionnel.

D’étudiant à joueur de poker professionnel

Aujourd’hui installé à Londres, Sylvain revient sur sa décision. Il explique son choix de plusieurs façons. Tout d’abord, la fin de ses études coïncide exactement avec l’ouverture du marché français. Nous sommes en 2010 et la La loi du 12 mai 2010 relative à l’ouverture à la concurrence et à la régulation du secteur des jeux d'argent et de hasard en ligne ouvre le marché des jeux en ligne à de nouveaux opérateurs. Sont autorisés en ligne les paris hippiques et sportifs, ainsi que le poker. Une multitude de nouveaux opérateurs apparaissent, et avec eux une cohorte de joueurs débutants. Autrement dit, un revenu garanti pour un joueur expérimenté comme Sylvain.

La fin de mes études coïncidait avec l'ouverture du marché français. Une aubaine !

Ensuite, Sylvain concède que son environnement l’a également beaucoup influencé. « J’avais pas mal d’amis dans le poker. On passait des heures à discuter stratégies de jeu. Cela crée une véritable émulation. Je pense que c’est indispensable pour atteindre un bon niveau de jeu. »

Un entraînement de grand sportif

Un bon niveau de jeu dit-il. Modeste ! Rappelons que fraichement sponsorisé par Winamax, Sylvain est en table finale du Main Event. Concrètement, enfin financièrement, cela signifie qu’il est assuré de gagner entre 733 224 dollars et 8,3 millions de dollars. Bien placé, il entrera en table finale avec 19,6 millions jetons. Juste sous la moyenne, avec le 6ème stack de la table finale.

Je suis assuré de gagner entre 733 224 et 8,3 millions de dollars !

D’ici là, et même si son « background mathématique et sa capacité d’analyse sont des atouts précieux », un entraînement intensif avant une compétition de cette ampleur est indispensable. Au programme, préparation mentale, coaching stratégique et entraînement physique.

Toute l’équipe digiSchool soutient Sylvain Loosli dans cette incroyable aventure. Rendez-vous le 5 novembre !

crédit photo F.Ducasse / Winamax

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis