Les dossiers du mois :

Parcoursup 2020

Calendrier, formations, nouveautés, méthodo, conseils !

➜  Toutes les clés

 

Réforme du bac 

Nouvelles matières, nouvelles modalités d'évaluation, actualités 

➜  Tout sur le Bac 2021

 

Rapport de Stage

Méthodologie étape par étape et exemples  :

➜ Voir le dossier

 

 

#RENTREE 2020 : tout savoir sur la rentrée au lycée (protocole sanitaire, calendrier, positionnement)

 

 

 

étudier à l'étranger

 

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

 

 

Plus de 75% des 15-30 ans ont déjà subi des t...

Plus de 75% des 15-30 ans ont déjà subi des troubles auditifs

Une étude Ipsos publiée ce lundi 5 janvier 2016 à l'occasion de la semaine du Son a mis en lumière une proportion inquiétante de jeunes qui déclarent avoir déjà ressenti des troubles auditifs. Le rapport au son des 15-30 ans s’avère donc être assez problématique.

Publié le 05 Janvier 2015 à 15h53 | | 0 avis

Plus de 75% des 15-30 ans ont déjà subi des troubles auditifs

Depuis l’apparition des premiers baladeurs pour écouter la musique, les jeunes sont souvent prévenus qu’écouter la musique avec un volume trop élevé risque d’endommager leur audition sur le long terme, et pourtant cette nouvelle étude montre bien que les 15-30 ans ne sont encore que trop peu vigilants !

Les jeunes n’ont pas adopté les comportements de prévention des risques liés au volume sonore

L’étude Ipsos indique que plus de 75% des 15-30 ans déclarent avoir déjà subi des bourdonnements dans les oreilles que l’on appelle acouphènes, mais aussi, et c’est plus alarmant, des pertes d’audition. L’étude révèle aussi que bien que les jeunes soient 98% à être conscients des risques en cas de surexposition aux sons forts, ils ne sont que 21% à s’éloigner de manière systématique des enceintes, 10% à faire des pauses régulières, seulement 3% à porter des bouchons d’oreilles à usage unique ou 4% à porter leurs propres bouchons. Les comportements de prévention des risques ne sont donc pas encore adoptés…

On remarque également que cette génération passe un temps considérable (1h43 en moyenne par jour) à écouter de la musique avec un casque ou des écouteurs à 89%. Le moment privilégié pour écouter de la musique c’est un peu avant d’aller se coucher à 61%. Ce qui préoccupe les spécialistes des problèmes liés au son, c’est la proportion de jeunes qui ne baissent jamais le volume de leur musique : 1 jeune sur 10.

Les raisons d’écouter de la musique pour les jeunes sont sans surprise : l’ambiance qu’elle crée à 40%, la qualité du son à 34% ou encore par simple transgression. Les jeunes qui admettent avoir déjà été victime d’un trouble auditif sont 55% à avouer ne pas s’en être préoccupés outre mesure puisqu’ils ne se sont pas renseignés sur le sujet ni faits traiter.

La musique avec un volume trop conséquent entraîne des dommages irréversibles

Attention, ce n’est pas parce qu’on est jeune qu’on le sera toute sa vie. C’est dès la période 15-30 ans qu’il faut prendre soin de son ouïe et éviter de s’exposer à trop de décibels… Le Docteur Alin Londero, ORL à l’Hôpital Georges-Pompidou à Paris a répondu au journal Le Figaro : « Quand on est jeune, on a du mal à imaginer qu’on va vieillir, on a besoin de tester ses limites. Écouter de la musique forte, c’est un plaisir, dangereux, mais un plaisir. D’autant que les dommages sont le plus souvent définitifs. Si l’acouphène dure plus de quelques jours, il est très probable qu’il persiste pour toujours ».

Dans le quotidien, on a toujours un peu de mal à se figurer ce que peuvent bien représenter réellement les décibels. Pour rappel il faut savoir qu’une brasserie un peu bruyante où les gens parlent et la vaisselle s’entrechoque peut avoir un volume de 80 dB. Or, l’ORL détaille au Figaro que s’exposer à plus de 80 dB pendant plus de huit heures par jours et cinq jour semaine au cours de sa vie professionnelle s’avère déjà néfaste pour le système, plus de 100 dB en quelques minutes peuvent même avoir un effet traumatisant… Alors lors de vos prochains concerts, sorties ou tout simplement quand vous écoutez de la musique individuellement, pensez à baisser le volume ou vous éloigner des enceintes !