Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2018

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Paris Games Week : l'IIM l'espère au féminin

Paris Games Week : l'IIM l'espère au féminin

Les femmes jouent autant que les hommes aux jeux vidéo pourtant elles sont très peu présentes dans ce secteur. L’IIM, la première école destinée aux métiers du numérique, espère par la voix d’une de ces enseignants, que le salon Paris Games Week attirera la gente féminine afin d’inverser la tendance.

Publié le 29 Octobre 2014 à 15h33 | | 0 avis

Paris Games Week : l'IIM l'espère au féminin

Ce mercredi  29 septembre et ce jusqu’au 02 novembre se tient Portes de Versailles  le Paris  Games week. Pour sa cinquième édition, ce salon dédié aux jeux vidéo, propose aux visiteurs aussi bien des tournois entre « gamers », que des conférences ou encore des séances de dédicace. Par exemple Florent Georges, auteur de « l’histoire de Nintendo »-volume 1 et 2 sera présent ce samedi  premier novembre de 12 h 00 à 1 h 00.

Les femmes sont peu nombreuses dans le secteur du numérique

Pour expliquer l’importance de ce salon, il faut rappeler que le secteur du jeu vidéo représente en France un chiffre d’affaire de 2,7 milliards d’euros et que  près de 7 français sur 10, âgés de 6 à 65 ans, jouent aux jeux vidéo . Même si  50 % des joueurs sont des femmes, la fréquentation des écoles liées à cette pratique est lui presque exclusivement masculine avec un taux de 80 %. Cependant, il ne faut pas croire que personne ne s’en inquiète. Carole Faure, responsable en autre de l’Axe jeux vidéo,  mais aussi du MBA Video Game de l’IIM-Institut de l’Internet et du Multimédia, déplore la situation.  «  Les femmes sont d’excellentes productrices dans notre secteur encore très masculin, elles sont aussi de plus en plus nombreuses à être conceptrices de jeu en France et à l’étranger. »

Ce salon est le moyen de les aiguiller vers ces études

Forte d’une expérience de plus de vingt ans dans le secteur du jeu vidéo, cette diplômée de L’université Paris Dauphine, a travaillé pour des sociétés internationales telles que Sony-Psygnosis ou encore Infogrames. Alliant ses deux passions : la pédagogie et le jeu vidéo, elle sera présente au salon Paris Games week, accompagnés d’étudiants de l’IIM – elle espère que ce salon attirera des jeunes femmes désirant travailler dans le domaine des jeux vidéos.

Sera présent aussi, l’équipe du jeu de plateforme réalisé par 5 étudiants de l’IIM, qui à déjà remporté de nombreux prix. On peut donc comprendre pourquoi les éditeurs français et étrangers recherchent autant les profils  des étudiants de l’IIM qui sont les seuls à avoir cette double compétence, de manager et d’opérationnel.

Avec des événements tels que le Paris Games Week et la motivation d’ acteurs du secteur du jeu vidéo tel que Carole Faure, on peut s’attendre à une évolution concernant la place de la femme dans les métiers du numérique.

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis