Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2019

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Les jeunes accros à l'information... en ligne

Les jeunes accros à l'information... en ligne

Les moyens d’information évoluent. Si les 15-34 ans délaissent le 20h de TF1 ou des matinales radio, ils s’informent énormément sur internet, grâce aux réseaux sociaux. C’est en tout cas ce que montre une récente étude réalisée par Médiamétrie pour le ministère de la Culture.

Publié le 16 Aout 2018 à 17h21 | | 0 avis

Les jeunes accros à l'information... en ligne

90% des 15-24 ans sont équipés en smartphones, révèle l’étude de Médiamétrie publiée en juillet. C'est l'appareil avec lequel ils se tiennent le plus au fait de l'actualité. Mais ce n’est pas tout, puisque la majorité des jeunes sondés possèdent également une tablette, un ordinateur et un téléviseur. Le fait qu’ils soient « suréquipés » en écrans (dixit l'étude) est symptomatique des années 2010, et explique également le fait qu’ils soient saturés d’images et d’informations en permanence. Le moyen le plus utilisé pour se tenir au courant restant bien sûr internet.

 

Les moyens traditionnels d’informations délaissés par les jeunes

Cela ne surprendra donc personne que les jeunes délaissent la télévision au profit de technologies plus récentes. L’étude note d’ailleurs « une lente érosion de la consommation des JT » depuis dix ans sur l’ensemble de la population française. L’audience des JT du service public, notamment, baisse depuis dix ans. La radio suit un peu le même chemin, puisque l’étude de Médiamétrie note une « légère baisse de l’écoute de la radio chez les jeunes ». En huit ans, l’écoute de l’ensemble des stations de radio au cours d’une journée est passée de 82,9% à 75,2%. Ça ne signifie pas pour autant que les jeunes font l'impasse sur l'actualité, puisqu’ils sont 93% des sondés à affirmer s’intéresser à l’information à des degrés différents. Si 31% d’entre eux affirment être soucieux d’être informés mais en allant à l’essentiel, ils sont 15% à être accros à l’information sur tous les sujets d’actualités.

Mais de quoi se préoccupent les jeunes, au juste ? L’actualité internationale est ce qui rencontre le plus de succès auprès d’eux. Plus spécifiquement, les 15-19 ans s’intéressent à l’actualité scientifique, quand leurs aînés âgés de 25 à 34 ans consultent davantage les sujets de société. La raison pour laquelle ils s’informent est logique : c’est le désir de comprendre, d’apprendre et de découvrir. On notera aussi qu’être informé est un facteur d’intégration pour un tiers d’entre eux.

➜ À voir aussi : Les bouleversements technologiques changent la consommation de séries télé chez les jeunes

 

Les réseaux sociaux utilisés par les jeunes pour s’informer

Et oui, le premier moyen d’information des jeunes n’est ni la télévision, ni la radio, mais les réseaux sociaux (pour 71% d'entre eux). Ils consultent en effet davantage les informations sur leur mobile que sur leur ordinateur. En revanche, les plateformes consultées par les jeunes ne diffèrent pas vraiment de celles de leurs parents : parmi les plus vues, on trouve Le Figaro, Le Monde, 20 Minutes, franceinfo

Pour accéder à l’information, les 15-34 ans utilisent majoritairement un moteur de recherche en plus des résaux sociaux (71%). « La dimension émotionnelle est très forte [sur les réseaux sociaux], relève Médiamétrie, plus particulièrement chez les plus jeunes (15-25 ans). » Les réseaux sont un espace public qui laisse en effet libre cours aux réactions, au partage et à l’échange. C’est aussi une plateforme où l’information est continue et ne s’arrête jamais, que ce soit pendant la nuit ou aux petites heures du matin.

Les jeunes français privilégient également les articles courts ou les brèves (57%) et des posts sur les réseaux sociaux comme Facebook et Twitter (56%). L’étude note aussi une surconsommation de l’infotainment. Enfin, les sondés ne sont que 13% à payer pour un média d’information : quand les jeunes paient, c’est pour des offres culturelles, comme du streaming musical ou un service de VOD.