Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2019

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

La sélection culturelle de la semaine n°12 sp...

La sélection culturelle de la semaine n°12 spécial rétro

Cette semaine on fait dans le classique, oubliez Games of Thrones, le MCU, Lady Gaga ou Neil Gaiman. Nous retournons vers des temps lointains et oubliés avec: un mélodrame épique des années 30, une série légendaire des années 90, un album mythique des seventies et un roman du dix-neuvième.

Publié le 18 Mai 2018 à 15h02 | | 0 avis

La sélection culturelle de la semaine n°12 spécial rétro

Un film : Autant en emporte le vent de Victor Fleming

Adapté du best-seller de Margaret Mitchell, Autant en emporte le vent raconte l'histoire de Scarlett O'Hara, une jeune aristocrate du sud des USA. Elle est anticonformiste, forte et indépendante, dans une époque où les femmes étaient censées être vues mais pas entendues. Elle rencontre un autre rebelle, Rhett Butler, qui a très mauvaise réputation dans la haute société. S'ils se détestent dès leur rencontre, cela cache, comme vous vous en doutez, une forte attirance mutuelle. Viendra la guerre de Sécession, qui dévastera le sud, et l'ancienne fille à papa devra se retrousser les manches, travailler dur, et devenir une véritable femme d'affaires pour survivre. Si elle reste un classique intemporel et le film qui a rapporté le plus d'argent dans l'Histoire en tenant compte de l'inflation, l'oeuvre est controversée. Notamment à cause de son racisme (bien que celui-ci soit très édulcoré par rapport au roman), de son héroîne pas toujours facile à aimer, et de sa longueur (4 heures !). N'hésitez cependant pas à voir ce film, c'est une belle histoire d'amour, de survie, il y a un vrai souffle épique et romanesque, l'image et les paysages sont très beaux.

 

Une série : Buffy contre les vampires de Joss Whedon

Au début des années 90, Joss Whedon, futur scénariste et réalisateur des Avengers, avait vendu le scénario de Buffy à un studio qui en avait fait un film comique idiot (et qui n'a rien rapporté en plus). En 95, la Fox lui propose de réutiliser le concept pour une série, et en mars 97, le premier épisode de Buffy contre les vampires est diffusé. Cette série raconte l'histoire de Buffy Summers, une jeune lycéenne comme les autres, à ce détail près qu'elle est l'élue dont la mission est de tuer vampires et démons. Dotée d'une force surhumaine pour accomplir son devoir, elle est aidée dans son combat par Giles, son observateur, une sorte de mentor qui l'entraine et sait tout sur la démonologie. Elle est aussi entourée d'un groupe d'amis appelé le scooby-gang. Buffy est une inversion du cliché de la blonde idiote qui se fait tuer par les monstres dans les films d'horreur. C'est une oeuvre féministe où une femme est au centre de l'action, se défend, protège et sauve le monde, ce qui était rare à la télé à l'époque. Ce n'est pas une simple série de vampires, elle mêle tous les genres : horreur, action, comédie (il y a de nombreux épisodes très drôles), romance, drame, comédie musicale etc. Il faut savoir que la série est devenue un sujet d'études très sérieux dans les universités américaines, on les appelle les Buffy studies, il y a eu de nombreux livres sur le sujet.

➜ À voir aussi : La sélection de la semaine n°11

 

Un album : Let it be des Beatles

Le dernier album du plus grand groupe de tous les temps, c'est quand même pas rien. Il est sorti en mai 1970. La chanson titre est l'une des plus célèbres de la bande de scarabés. C'est une sorte de ballade douce avec, au milieu, un solo de guitare électrique. C'est l'une des plus belles chansons jamais écrites. Il y a aussi Across the universe, une antienne ennivrante, hypnotique, inspirée de l'Hindouisme et de la méditation transcendentale, avec le mantra "Jai guru deva om" répété sans cesse à la fin de la chanson, comme une prière. Il y a aussi Get Back, une chanson plus rock. L'album se caractérise enfin par les dialogues éparpillés tout au long de l'enregistrement, pour rendre compte d'une ambiance live, on a l'impression d'être à un de leurs concerts. Il y a de nombreuses blagues, des faux départs et des chansons géniales, comme Dig it, qui ont été improvisées.

 

Un livre : Les hauts de Hurlevent d'Emily Brontë

C'est le seul roman d'Emily Brontë, elle l'a écrit alors qu'elle avait moins de 30 ans. Il a été publié en 1847, un an avant sa mort. C'est la soeur de Charlotte Brontë, auteure de Jane Eyre. C'est une femme qui a rarement quitté sa campagne du nord de l'Angleterre, elle avait peu d'amis et était peu sociable. Ce manque d'expérience et de connaissance de la vie ne l'a pas empêché d'écrire un roman fort, plein de sentiments extrêmes, mais qui traite aussi d'hyprocrisie, de classes sociales, de moralité et de sexisme. Cependant, Les hauts de Hurlevent, c'est avant tout une grande histoire d'amour (un peu torturée comme on va le voir): un jour, Mr Earnshaw, un aristocrate anglais, ramène d'un voyage à Londres un enfant bohémien orphelin, qu'il rebaptise Heathcliff. Il l'élève comme un de ses enfants et le préfère même à Hindley, son fils ainé. Heathcliff est très proche de Catherine, la soeur de Hindley, et ils tombent amoureux. Mr Ernshaw meurt, Hindley devient maitre du domaine, réduit Heathcliff à l'état de domestique et le martyrise. Catherine, même si elle l'aime, pense qu'elle déchoirait de son statut si elle épousait un domestique. Elle  se marie donc avec Edgar Linton, un grand propriétaire. Le coeur brisé, Heathcliff s'enfuit en Amérique. Il revient des années plus tard, riche à millions, et va exercer sa vengeance sur Catherine et sa descendance. C'est une histoire d'une grande noirceur, un amour qui aboutit finalement à la folie. Cette oeuvre est un classique de la littérature britannique à découvrir ou à re-découvrir.

hurlevent

➜ Voir le dossier : Culture