Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2018

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Facebook, Instagram, Twitter : avez-vous le syn...

Facebook, Instagram, Twitter : avez-vous le syndrôme FOMO ?

Voilà un phénomène qui touche directement les étudiants. Vous êtes adepte des réseaux sociaux ? Vous vous connectez au moins une fois par jour et êtes à jour sur toutes les actualités de vos amis ? Vous pourriez bien être victime du syndrôme FOMO, acronyme de « Fear of missing Out ».

Publié le 09 Juin 2014 à 09h41 | | 0 avis

Facebook, Instagram, Twitter : avez-vous le syndrôme FOMO ?

Une pathologie 2.0

Le syndrôme FOMO est un syndrôme actuel. C'est l'acronyme de "Fear of Missing Out", qu'on peut traduire par "la peur de manquer quelque chose". Celui-ci touche les gens hyper-connectés, qui sont persuadés que s’ils ne consultent pas leur fil d’actualité toutes les 5 minutes, ils vont manquer quelque chose d’important. Et c’est de là que naît l’addiction aux réseaux sociaux. Selon des psychologues du CTSA de Lyon, nous sommes accros lorsque ne pas se connecter provoque une sensation de manque. 

Les réseaux sociaux révéleraient des troubles comme le manque de confiance en soi. Via les réseaux sociaux, vous donnez une image idéale de vous et devenez dépendant du regard des autres, de leurs commentaires, likes, partages. Une pathologie Web 2.0 qui nuit à la vie sociale. Beaucoup de personne en sont atteintes sans se rendre compte. 


Une menace pour la réussite scolaire

Rassurez-vous, des solutions existent pour vous soigner. La première chose est de couper vos notifications sur votre téléphone. Vous ne serez plus tenté d’aller voir qui vous sollicite.

Vous êtes notamment concerné si vous êtes en pleines révisions du bac ou des partiels. Vous êtes attiré par les réseaux, vous y passez 30 minutes au lieu de 5 et votre cerveau perd toutes ces capacités de réflexion et de concentration. Cela peut être une menace pour votre réussite scolaire. Pour éviter cela, il est conseillé de considérer les réseaux comme une récompense lors d’une session de révisions. Rappelez-vous qu'il faut savoir les doser pour pas qu’ils ne deviennent envahissants dans votre vie sociale, familiale et professionnelle.

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis