Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2018

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Evangelion, pour aborder les problèmes psychol...

Evangelion, pour aborder les problèmes psychologiques

Certaines séries se basent en apparence sur un scénario simple pour aborder des thèmes beaucoup plus lourds et complexes qu’il n’y paraît. C’est le cas d’Evangelion, qui s’intéresse à de graves problèmes psychologiques et notamment à la dépression, sous couvert de raconter une histoire de monstres et de robots géants.

Publié le 25 Juillet 2017 à 17h15 | | 0 avis

Evangelion, pour aborder les problèmes psychologiques

Une série en apparence simple

Neon Genesis Evangelion, généralement abrégée sous le nom Evangelion, est une série d’animation japonaise de 26 épisodes diffusée entre 1995 et 1996. Si l’animation est encore vue comme un support principalement destiné à la jeunesse aujourd’hui, elle s’adresse à tous les publics au Japon. C’est visible pour Evangelion, aux allures de série facile pour adolescents qui abordent en fait des thèmes très adultes.

Car le scénario paraît à la base extrêmement simple, voir cliché, même pour son époque : suite à une catastrophe, des mystérieuses créatures destructrices nommées "Anges" attaquent les villes, et l’humanité réplique en construisant des robots géants qui ne peuvent être piloté que par certains adolescents. Dont le héros, Shinji Ikari, fils du chef de ce projet mais avec qui il entretient une relation difficile…

➜ Intéressé par la religion et la psychologie ? Essayez American Gods

 

De nombreux troubles psychologiques abordés

Si la série semblait démarrer de manière classique, elle a fait sa petite révolution en s’attardant énormément sur ses personnages. Loin de mettre de l’action à chaque épisode (malgré beaucoup de soin apporté lorsqu’elle le fait), elle s’aventure énormément dans l’introspection, prenons son temps pour mettre en scène de nombreuses souffrances psychologiques.

La série abordera ainsi pêle-mêle des concepts tels que les pulsions freudiennes, le complexe d’Œdipe, le dilemme du hérisson, le manque d’estime de soi, l’incapacité à exprimer ses émotions et, l’un de ses grands thèmes, la dépression. Le réalisateur de la série sortant lui-même d’une longue dépression lorsqu’il a travaillé sur la série, le ton est généralement juste et a touché de nombreux spectateurs qui ont traversé des périodes difficiles.

➜ Vous avez plutôt envie d'une série joyeuse ? Gravity Falls vous attend

 

Une série devenue culte

Cristallisant tout un genre de l’animation japonaise tout en le renouvelant avec cette nouvelle approche, elle a un connu un succès fulgurant, devenant une référence et une influence pour une bonne partie de l’industrie dans la décennie qui a suivi. Même en France, sa diffusion a remporté un franc succès pour une série d’animation étrangère. Au-delà de l’intérêt que l’on peut porter aux questions psychologiques abordés ou à l’univers particulier, cette série a également eu un impact historique sur toute une production culturelle qui vaut la peine qu’on s’y intéresse.

➜ Retour au dossier : Métiers, révisions... inspirez-vous de vos séries préférées

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis