Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2018

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Un étudiant voyage de Toulouse à Tokyo en aut...

Un étudiant voyage de Toulouse à Tokyo en auto-stop

Etudiant à l’Université Toulouse Jean Jaurès, Dimitri Vergé, s’est mis en tête cet été de voyager depuis Toulouse jusqu’à Tokyo tout simplement en auto-stop.

Publié le 02 Octobre 2014 à 17h01 | | 0 avis

Un étudiant voyage de Toulouse à Tokyo en auto-stop

C’est le journal Métro qui relate cette aventure qui sort de l’ordinaire. Il aura en effet fallu deux mois et demi au total à Dimitri Vergé pour faire ce long trajet qui a nécessité de traverser l’Europe et la Russie avant de pouvoir atteindre le Japon. Dimitri n’était pas effrayé outre mesure puisqu’il avait déjà pratiqué l’auto-stop au travers d’autres voyages comme Toulouse – Oslo ou Toulouse – Moscou. Etudiant en langues étrangères le but de ses road-trips est avant tout de montrer aux gens qu’il n’y a rien à craindre en faisant de l’auto-stop et qu’il ne faut pas hésiter à prendre les stoppeurs.

Un voyage low cost sans pareil

Pour aller à Tokyo, Dimitri n’avait emporté avec lui qu’un petit paquetage de quelques affaires, son budget tournait autour des 500€ par mois environ bien qu’il estime en fin de parcours qu’il lui aurait été tout à fait possible de moins dépenser, pour l’hébergement la nuit Dimitri a fait appel au couchsurfing qui permet de dormir gratuitement chez une personne volontaire. Si Dimitri avait fait le choix de prendre un billet d’avion Toulouse – Tokyo à la dernière minute, l’opération lui serait revenue à 2 000€ minimum.

Ce qui motive Dimitri, c’est le goût de l’aventure et des rencontres. Il est ainsi monté dans 165 véhicules différents pour ce voyage et donne un conseil à ceux qui aimeraient en faire autant : « Si on a un mauvais pressentiment, il ne faut pas monter dans la voiture ». L’étudiant explique avoir vécu d’intenses moments comme avec ce routier en Russie qui roulait aussi vite qu’il le pouvait pour retrouver sa femme qui venait d’accoucher.

Les rencontres, les paysages et le budget assez léger, voilà ce qui fait le charme de l’auto-stop pour Dimitri : « Le stop c'est vraiment ça, s'immiscer dans la vie des gens, vivre avec eux un moment unique, le temps du trajet. »

L’étudiant de 23 ans évoque déjà ses futurs voyages et il regorge de projets. Il explique vouloir découvrir le route de la soie, l’Amérique du Sud ou encore voyager de la Turquie jusqu’en Inde qui le font clairement rêver. 

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis